facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le plus grand festival du film d'Asie à l'épreuve du boycottage

Le Festival international du film de Busan (Biff) s’ouvre jeudi en Corée du Sud dans l’ombre d’une querelle persistante sur la liberté artistique et du boycottage de grands réalisateurs locaux, menaçant la réputation même du premier rendez-vous du cinéma d’Asie. Environ 300 films venus de près de 70 pays sont à l’affiche de cette 21ème édition, dont 66 longs métrages montrés en première mondiale. Dans la catégorie « Cinéma du monde » figurent des lauréats du dernier festival de Cannes, dont la Palme d’or, « Moi, Daniel Blake » du Britannique Ken Loach, et « Juste la fin du monde » du Canadien Xavier Dolan, titulaire du Grand prix. Comme à l’accoutumée, la part du lion reviendra au cinéma asiatique. « A quiet dream », drame du réalisateur sino-coréen Lu Zhang, ouvrira le bal mais c’est un film d’un réalisateur irakien, Hussein Hassan, « The Dark Wind », qui tirera le rideau.

Le prestigieux festival est englué dans une dispute amère avec les autorités de Busan, la ville hôte, depuis la programmation en 2014 d’un film sur la catastrophe du ferry Sewol. Ce documentaire, « Diving Bell » (« Cloche de plongée ») fustigeait la gestion par le gouvernement du naufrage qui avait fait 304 morts, dont 250 lycéens, en avril 2014. Le maire de Busan, Suh Byung-Hoo, qui était alors également le président du comité organisateur du Biff, s’était violemment opposé à sa diffusion. De multiples enquêtes avaient ensuite visé les membres du comité organisateur du Biff, son directeur artistique Lee Yong-Kwan avait été acculé au départ, et les subventions publiques avaient subi des baisses inédites. Toutes choses interprétées comme des attaques contre l’indépendance du festival.

Quatre groupements de cinéastes sud-coréens de premier plan, dont la Guilde des producteurs de Corée et la Guilde des réalisateurs de Corée (DGK), ont annoncé qu’ils boycotteraient l’édition 2016, laquelle dure jusqu’au 15 octobre. Ces groupements comptent des centaines de membres, parmi lesquels Park Chan-Wook, primé à Cannes, et Bong Joon-Ho, qui avait dirigé le film de science-fiction à gros budget « Snowpiercer » en 2013 avec Tilda Swinton et John Hurt. Le sort réservé à l’ancien directeur artistique, accusé de détournement de fonds, suscite particulièrement la colère de ses partisans, qui le disent victime d’une vindicte politique. Un tribunal de Busan doit rendre son jugement à l’encontre de Lee Yong-Kwan fin octobre et le parquet a réclamé un an de prison.

Pour tenter de tourner la page, le gouvernement de la ville de Busan, un des gros financeurs du Biff, a nommé voici quelques mois comme nouveau président du comité organisateur un homme très respecté, Kim Dong-Ho, le fondateur du festival, en lieu et place du maire. Peu après, les autorités municipales adoptaient de nouvelles règles visant à assurer l’indépendance du comité. Certains ont réagi en levant leurs menaces de boycottage mais les purs et durs disent que les nouvelles stipulations ne vont pas assez loin. Nam Dong-Chul, programmateur du Biff, reconnaît que l’édition 2016 fait face « à de nombreuses difficultés », y compris un manque de financements, mais assure que le festival repart sur de bons rails.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

5 décembre 2016 Italie: Matteo Renzi à la présidence pour présenter sa démission

Le chef du gouvernement italien est arrivé lundi en début de soirée au Quirinal, siège de la présidence italienne, pour présenter sa démission au chef de l’Etat, Sergio Mattarella. Matteo Renzi avait annoncé tôt lundi matin qu’il d lire plus

Belga

5 décembre 2016 RTL met fin à sa collaboration avec Charles Neuforge et David Oxley

La direction de RTL Belgium a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Charles Neuforge, journaliste et présentateur du magazine « Reporters », annonce lundi soir le groupe dans un communiqué. Une décision identique a été prise d’un comm lire plus

Belga

5 décembre 2016 L'EI présente son nouveau porte-parole officiel et appelle ses combattants à "ne pas fuir"

L’organisation extrémiste Etat islamique, qui fait face à des offensives en Irak et en Syrie où elles s’est emparée de larges pans de territoire et commis d’innombrables exactions depuis 2014, a présenté lundi son nouveau porte-parole et appelé ses co lire plus

Belga

5 décembre 2016 Valls candidat à la présidentielle, démissionnera mardi de Matignon

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé lundi soir depuis son fief d’Evry (Essonne) qu’il était « candidat à la présidence de la République ». « Le temps est venu d’aller plus loin dans mon engagement » politique, a déclaré le chef du gouvernement fran lire plus

Belga

5 décembre 2016 Budget fédéral – La fin de la législature inquiète la Cour des comptes

Des efforts plus importants qu’annoncés seront sans doute nécessaires en 2018 et en 2019 pour atteindre les objectifs budgétaires que la Belgique s’est fixés, ressort-il du rapport de la Cour des comptes sur le budget 2017 du gouvernement fédéral. L’oppositi lire plus

Belga

5 décembre 2016 Autriche: la maison des horreurs de Joseph Fritzl a trouvé acquéreur

La maison où l’Autrichien Josef Fritzl a séquestré et violé sa fille pendant 24 ans, à l’insu de sa femme, dans une cave aménagée, a trouvé un acquéreur et va être transformée en appartements, ont indiqué lundi des m lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/