Le parquet confirme qu'expliquer des faits n'est pas une infraction

Le bourgmestre d’Anvers et président de la N-VA Bart De Wever est content que la plainte pour racisme à son encontre ait été classée sans suite. « Le parquet confirme seulement qu’expliquer des faits n’est pas une infraction », a-t-il réagi, rappelant une nouvelle fois que le plaignant est membre du CD&V. En mars 2015, l’avocat Abderrahim Lahlali avait déposé plainte, au nom d’un groupe marocain de défense des droits de l’homme, contre le bourgmestre d’Anvers, après que Bart De Wever a déclaré dans Terzake que « 80% de la communauté marocaine à Anvers est constituée de Berbères. C’est un groupe fermé, très méfiant envers les autorités, avec un islam faiblement organisé et un groupe très sensible au salafisme ».

Le parquet d’Anvers a classé la plainte sans suite au motif qu’il n’y a « pas d’infraction ». L’initiateur de cette plainte infondée est chef de groupe CD&V à Renaix, rappelle Bart De Wever, qui estime qu’en portant plainte pour racisme à tort et à travers, on vide de sa substance le concept du racisme.

Partager l'article

08 août 2016 - 15h55