Le Mexique appelle ses ressortissants à "prendre des précautions" aux Etats-Unis

Le gouvernement mexicain a invité ses ressortissants à « prendre des précautions » devant « la nouvelle réalité » aux Etats-Unis, citant le cas d’une mère de famille en situation irrégulière expulsée cette semaine par les autorités américaines. Guadalupe Garcia de Rayos a été renvoyée au Mexique jeudi, au lendemain d’une visite de routine qu’elle avait effectuée auprès des autorités migratoires à Phoenix, dans l’Arizona.
L’expulsion de cette femme de 35 ans, mère de deux enfants nés aux Etats-Unis, a déclenché des manifestations devant les bureaux de l’immigration, selon des médias américains. « Le cas de Mme Garcia de Rayos met en lumière la nouvelle réalité que vit la communauté mexicaine sur le territoire américain avec des mesures de contrôle migratoire plus strictes » a indiqué le ministère mexicain des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé jeudi soir.
« Pour cette raison, nous invitons toute la communauté mexicaine à prendre des précautions et à rester en contact avec le consulat le plus proche pour recevoir l’aide nécessaire face à une situation de ce type », ajoute le document.
Le président américain Donald Trump a signé le mois dernier des décrets lançant le projet de construction d’un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique et accélérant l’expulsion des migrants illégaux.
Le président mexicain Enrique Peña Nieto a annulé son voyage à Washington pour protester contre l’insistance de Trump à faire payer par le Mexique le mur frontalier qu’il veut ériger entre les deux pays.
Peña Nieto s’est engagé à verser 50 millions de dollars aux consulats mexicains aux Etats-Unis afin d’apporter une aide juridique aux Mexicains vivant dans ce pays.
Le communiqué du ministère des Affaires étrangères indique que les consulats « ont intensifié leur travail pour protéger les concitoyens en prévision du renforcement des mesures migratoires par les autorités de ce pays (les Etats-Unis), ainsi que face à de possibles violations des termes de la Constitution durant ces opérations ou de non-respect du processus adéquat ».

Partager l'article

11 février 2017 - 03h55