Le jury a commencé à délibérer dans le procès de "Stairway to heaven"

Le jury a commencé à délibérer mercredi dans le procès pour plagiat de la célèbre ballade « Stairway to heaven », dont le légendaire groupe de rock Led Zeppelin est accusé d’avoir copié la mélodie sur un groupe californien des années 60. Le chanteur Robert Plant et le guitariste Jimmy Page, les deux stars et auteurs-compositeurs de « Led Zep' », nient avoir dérobé la mélodie d’introduction de leur chanson emblématique, qui dure près de huit minutes, à « Taurus », morceau instrumental du groupe Spirit.

Le vocaliste à la voix puissante et aigüe Robert Plant a raconté mardi devant le tribunal de Los Angeles, où a lieu le procès, sa version de la genèse de « Stairway to heaven », enregistré entre fin 1970 et début 1971, trois ans après la sortie de « Taurus ».

« Je me suis assis avec Jimmy près du feu et j’avais le premier couplet qui allait avec ce qu’il jouait », a affirmé Robert Plant, âgé de 67 ans.

Le guitariste de Spirit Randy California, qui a composé « Taurus », n’a jamais engagé de poursuites avant sa mort par noyade en 1997.

Il a toutefois longtemps maintenu auprès de ses proches et dans certains articles de presse qu’il méritait un crédit d’écriture pour « Stairway », qualifiant la chanson de « vol » de la part de Led Zeppelin.

La plainte a été déposée il y a deux ans par le gérant du patrimoine et de la succession de Randy California, Michael Skidmore, demandant des dommages et intérêts non chiffrés et une mention d’auteur pour la participation à l’écriture de « la plus formidable chanson du rock », qui a généré des millions de dollars de ventes.

« Donnez un crédit quand un crédit est dû », a réaffirmé l’avocat de Michael Skidmore, Francis Malofiy, mercredi lors de sa plaidoirie de clôture.

Partager l'article

23 juin 2016 - 07h30