facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le judiciaire passe avant la prévention depuis les attentats à Bruxelles

Les zones de police locales se concentrent sur le volet judiciaire des enquêtes liées au terrorisme depuis les attentats à Bruxelles, au détriment du travail de prévention, a indiqué lundi Frédéric Somville, officier de la police fédérale, devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats terroristes. La police n’a alors plus les moyens de mener sa mission administrative pour lutter contre le radicalisme. « La police n’est pas là pour dialoguer avec les jeunes, ce n’est pas son rôle », a expliqué Frédéric Somville. « Si elle s’occupe de tout, nous entrons dans le cadre d’un état policier. Mais le judiciaire passe avant la prévention depuis les attentats. Des agents des zones de police locales ne vont plus dans les manifestations, dans les rassemblements, mais s’occupent du volet judiciaire », a-t-il ajouté.

La prévention est pourtant primordiale pour lutter contre le phénomène de radicalisation, souligne l’officier de la police fédérale. « Une fois qu’un jeune est radicalisé, on ne sait plus quoi lui répondre. Un jeune mal de sa peau peut devenir un djihadiste en trois semaines, pour le déradicaliser je ne sais pas combien de temps serait nécessaire », a-t-il souligné.

Les personnes qui entrent en contact avec des jeunes qui se radicalisent, notamment les psychologues et les travailleurs sociaux, doivent également avoir les bases pour comprendre le phénomène et mieux l’appréhender, a poursuivi Frédéric Somville. « Il doit être capable de détecter des éléments de radicalisme dans un discours en connaissant les deux cultures. Il faut des agents de quartier qui y résident, qui y ont des attaches ».

Le travail de déradicalisation est par ailleurs difficile sans prendre en compte le volet religieux, parfois négligé par certains acteurs se concentrant sur les racines sociales du phénomène, mais c’est surtout la victimisation qui pousse à la radicalisation, a précisé Monique Renaerts, historienne et islamologue, également présente devant la commission.

« Des mouvements ont contribué au sentiment de victimisation, qui a poussé certains individus vers l’idéologie djihadiste. Ces groupes ne se trouvent plus toujours dans les mosquées, comme c’était le cas auparavant. Il ne faut pas nécessairement fréquenter les mosquées pour se radicaliser », a-t-elle dit.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 août 2017 DéFI avance 80 propositions pour participer à un nouveau projet de majorité en FWB

Le président de DéFI, Olivier Maingain, a avancé lundi après-midi pas moins de 80 propositions que le parti amarante souhaite voir intégrées dans le futur programme de gouvernement en Fédération Wallonie-Bruxelles auquel il est invité lire plus

Belga

21 août 2017 Le Secret Service manque de sous pour protéger la tribu Trump

La famille nombreuse de Donald Trump et la préférence marquée du président pour les week-ends dans ses luxueux golfs ont épuisé les fonds alloués pour l’année au Secret Service, chargé de les protéger, révèle lundi l lire plus

Belga

21 août 2017 Un homme abattu lors d'un opération policière en cours près de Barcelone

Un homme a été abattu lors d’une opération policière en cours à Subirats, dans la province de Barcelone, rapportent les médias locaux. D’après le quotidien espagnol El Pais, la police a abattu un homme qui portait une ceinture d’explosifs. Celui-ci po lire plus

Belga

21 août 2017 Lotus Bakeries retire quelques lots de biscuits du commerce en Belgique

Le fabricant de biscuits Lotus Bakeries a retiré des lots de biscuits qui portaient un taux de fipronil « légèrement supérieur au taux de conformité européen pour les produits finis mais de loin inférieur au seuil de sécurité en mati lire plus

Belga

21 août 2017 Elio Di Rupo tiendra la barre du PS jusqu'en 2019

Elio Di Rupo exercera la présidence du PS jusqu’au bout de son mandat, a-t-il répété lundi à l’occasion de la présentation de son livre « Nouvelles conquêtes ». Dans cet ouvrage, le président du PS détaille ses observations et propositions lire plus

Belga

21 août 2017 Mustii, Henri PFR et Mosimann à l'affiche de la 3e édition du Yes2DayLand Festival

Mustii, Henri PFR et Quentin Mosimann seront les têtes d’affiche de la 3e édition du Yes2DayLand Festival, qui se déroulera les 1er, 2 et 3 septembre prochains à Aywaille. Quelque 4.000 des 6.000 places disponibles le 2 septembre, jour de la prestation des trois artistes, lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/