facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le Burundi déclare persona non grata trois experts de l'ONU

Les autorités du Burundi ont déclaré persona non grata trois experts des droits de l’homme des Nations unies, qui avaient accusé le gouvernement de Bujumbura d’être responsable de « violations graves » des droits et prévenu de risques de génocide. Dans un courrier envoyé par le ministre des Affaires étrangères Alain Aime Nyamitwe et consulté par l’AFP, le gouvernement burundais fait part de sa décision, qui prend effet immédiatement.
Le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric a exprimé la désapprobation des Nations unies face à cette interdiction qui vise le Colombien Pablo de Greiff, le Sud-Africain Christof Heyns et l’Algérienne Maya Sahli-Fadel.
« Il est crucial que le Burundi et tout autre pays coopèrent totalement avec le mécanisme de protection des droits de l’homme de l’ONU, y compris en travaillant avec ceux qui le représentent », a souligné M. Dujarric.
Il y a quelques jours, Bujumbura a annoncé avoir entrepris de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), ceci une semaine après l’ouverture d’une enquête de l’ONU sur les violations présumées des droits de l’homme commises dans le pays depuis avril 2015.
La procureure de la CPI a elle-même lancé en avril un examen préliminaire sur des meurtres, tortures et viols notamment, dans ce pays de la région des Grands lacs, tandis que le 20 septembre, un rapport de l’ONU a accusé Bujumbura d’être responsable de graves violations des droits, systématiques et constantes.
Ce rapport –rédigé par les trois experts bannis– avait en outre mis en garde contre de possibles « crimes contre l’humanité » et un « grand danger de génocide ».
Le Burundi est plongé dans une grave crise depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat, qu’il a obtenu en juillet de la même année au terme d’une élection boycottée par l’opposition. Les violences ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 personnes à quitter le pays.
Le Conseil de sécurité de l’ONU doit discuter de cette crise jeudi, et entendre notamment un rapport de son envoyé dans le pays Jamal Benomar.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

9 décembre 2016 Victoire de Donald Trump – L'ex-maire de New York Rudy Giuliani n'intégrera pas l'administration Trump

Rudy Giuliani, ex-maire de New York et fidèle allié de Donald Trump, a renoncé à faire partie de l’administration du prochain président des Etats-Unis, a annoncé ce dernier vendredi. Le communiqué de son équipe explique que Rudy Giuliani, 72 an lire plus

Belga

9 décembre 2016 Jupiler Pro League – 18e journée – Zulte Waregem tenu en échec sur le terrain de Lokeren

Le leader du championnat, Zulte Waregem, a été accroché sur la pelouse de Lokeren (1-1) en ouverture de la 18e journée de Jupiler Pro League vendredi soir. Un match nul qui permettrait à Bruges de prendre la première place du championnat en cas de succ lire plus

Belga

9 décembre 2016 BD: 42 albums en lice pour le Fauve d'or du festival d'Angoulême

Un total de 42 albums sont en compétition pour le Fauve d’or du meilleur album de bande dessinée qui sera décerné lors du 44e Festival d’Angoulême, qui aura lieu du 26 au 29 janvier, a annoncé vendredi à Paris le directeur artistique de la manifestatio lire plus

Belga

9 décembre 2016 Présidentielle au Ghana: le président sortant concède sa défaite

Le président du Ghana, John Dramani Mahama, qui était en lice pour un second mandat, a appelé le chef de l’opposition, Nana Akufo-Addo, pour le féliciter vendredi soir de sa victoire à la présidentielle, a annoncé le porte-parole de son parti. « Oui, i lire plus

Belga

9 décembre 2016 Ecosse: Trump a appelé Sturgeon, qui avait jugé "détestable" sa rhétorique de campagne

Le président élu américain, Donald Trump, a appelé vendredi Nicola Sturgeon, la Première ministre de l’Ecosse qui avait jugé « profondément détestable » la rhétorique de ses discours de campagne. Mme Sturgeon, leader du parti indépe lire plus

Belga

9 décembre 2016 USA: départ de Maurice Taylor, le PDG qui n'aimait pas les ouvriers français

Maurice Taylor, le PDG du groupe américain Titan qui s’était illustré en accusant les ouvriers français de ne travailler que « trois heures par jour », va quitter ses fonctions, a annoncé l’entreprise vendredi. Il sera remplacé le 1er janvier par Paul Reitz, a lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/