facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le Burundi déclare persona non grata trois experts de l'ONU

Les autorités du Burundi ont déclaré persona non grata trois experts des droits de l’homme des Nations unies, qui avaient accusé le gouvernement de Bujumbura d’être responsable de « violations graves » des droits et prévenu de risques de génocide. Dans un courrier envoyé par le ministre des Affaires étrangères Alain Aime Nyamitwe et consulté par l’AFP, le gouvernement burundais fait part de sa décision, qui prend effet immédiatement.
Le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric a exprimé la désapprobation des Nations unies face à cette interdiction qui vise le Colombien Pablo de Greiff, le Sud-Africain Christof Heyns et l’Algérienne Maya Sahli-Fadel.
« Il est crucial que le Burundi et tout autre pays coopèrent totalement avec le mécanisme de protection des droits de l’homme de l’ONU, y compris en travaillant avec ceux qui le représentent », a souligné M. Dujarric.
Il y a quelques jours, Bujumbura a annoncé avoir entrepris de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), ceci une semaine après l’ouverture d’une enquête de l’ONU sur les violations présumées des droits de l’homme commises dans le pays depuis avril 2015.
La procureure de la CPI a elle-même lancé en avril un examen préliminaire sur des meurtres, tortures et viols notamment, dans ce pays de la région des Grands lacs, tandis que le 20 septembre, un rapport de l’ONU a accusé Bujumbura d’être responsable de graves violations des droits, systématiques et constantes.
Ce rapport –rédigé par les trois experts bannis– avait en outre mis en garde contre de possibles « crimes contre l’humanité » et un « grand danger de génocide ».
Le Burundi est plongé dans une grave crise depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat, qu’il a obtenu en juillet de la même année au terme d’une élection boycottée par l’opposition. Les violences ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 personnes à quitter le pays.
Le Conseil de sécurité de l’ONU doit discuter de cette crise jeudi, et entendre notamment un rapport de son envoyé dans le pays Jamal Benomar.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 février 2017 Présidentielle/Equateur: le socialiste en tête

Le candidat socialiste du parti au pouvoir, Lenin Moreno, était en tête de l’élection présidentielle dimanche en Equateur, selon des sondages sortie des urnes qui lui donnent entre 36 et 43% des voix. Pour l’emporter au premier tour, Lenin Moreno doit recueillir 40% des su lire plus

Belga

19 février 2017 Violences en Centrafrique: mise en garde de l'ONU, l'UE et l'UA

Cinq organisations internationales, dont les Nations unies, l’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA), ont uni leurs voix dimanche contre le regain de violence en Centrafrique en lançant une mise en garde contre les groupes armés. « Les cinq organisations partenaires exig lire plus

Belga

19 février 2017 Des milliers de Roumains dans la rue contre le gouvernement

Des milliers de Roumains sont à nouveau descendus dans la rue dimanche pour réclamer la démission du gouvernement social-démocrate, visé par une fronde inédite depuis sa tentative fin janvier d’assouplir les lois anticorruption. A Bucarest, environ 2.000 man lire plus

Belga

19 février 2017 Fermeture Caterpillar Gosselies – Les discussions se poursuivent encore dimanche soir

Les discussions entre la direction et les syndicats de Caterpillar Belgium à Gosselies étaient toujours en cours dimanche soir. Entamées samedi à la suite d’une demande de conciliation adressée par les responsables de l’usine carolo aux syndicats, elles portent sur lire plus

Belga

19 février 2017 Salon de l'armement IDEX: les Emirats signent des contrats pour 1,2 md USD

Les Emirats arabes unis ont signé dimanche 21 contrats d’armement d’une valeur de plus d’1,2 milliard de dollars, à l’ouverture à Abou Dhabi du salon de l’armement IDEX, le plus important du Moyen-Orient. Ces contrats ont été conclus avec 15 compagnies locales et s lire plus

Belga

19 février 2017 Le "téléphone de la destruction" d'Hitler vendu 243.000 dollars

Le téléphone rouge d’Adolf Hitler, présenté comme « l’arme la plus destructrice » de l’Histoire, s’est vendu dimanche pour 243.000 dollars, a annoncé la maison américaine qui a organisé la vente aux enchères. La mise à prix était de lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/