Le berger belge détrône le berger allemand dans le cœur des Français

Le berger belge occupe la première place dans le cœur des Français, détrônant en 2016 le berger allemand qui avait conservé la première place sans discontinuer depuis 1946, a annoncé jeudi la Société centrale canine. Avec plus de 11.000 inscriptions au Livre des origines françaises (LOF), le berger belge, très apprécié comme chien de défense, est en pole position devant le berger allemand avec un peu plus de 10.000 inscriptions, tandis que le berger australien, excellent chien de travail et de compagnie, occupe la troisième place de ce podium des races bergères.
Créé et géré par la Société centrale canine depuis 1885, le LOF répertorie les origines de tous les chiens de race français.
En 2016, « avec 228.045 inscriptions, le LOF enregistre une année record et historique et conforte les évolutions de ces dernières années en matière de sélection, d’installations et de traçabilité », s’est félicitée la Société centrale canine.
Les chiots nés dans des élevages sont généralement des chiens de race et donc inscrits au LOF.
« Le berger belge a connu un regain de popularité ces derniers temps, notamment après la mort de Diesel, un malinois (sous-race du berger belge), le chien du Raid tué lors des attentats de Paris, qui avait ému la France entière », a estimé Elisa Gorins, rédactrice web du site animalier Wamiz. « C’est un excellent chien de défense et de garde. Il est intelligent et proche de son maître », souligne-t-elle.
« Le prix d’un berger belge LOF varie entre 550 et 1.500 euros. Ce ne sont pas des chiens très chers, mais tout dépend de leur lignée », a commenté Elisa Gorins.
La France compte plus de 1.300 éleveurs de bergers belges. Cette race compte 4 variétés: berger belge malinois, berger belge tervueren, berger belge groenendael et berger belge laekenois.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 19h10