La N-VA souhaite lancer le confédéralisme d'ici 2020, dit S. Bracke

La N-VA entend lancer le processus vers le confédéralisme en 2019-2020, si du moins elle dispose d’un soutien électoral suffisant pour le faire, a affirmé dimanche Siegfried Bracke (N-VA), président de la Chambre. « Notre objectif n’est pas de casser, mais de rechercher plus d’efficacité », a-t-il indiqué, interrogé par RTL-Tvi, au terme du Journal télévisé de la mi-journée. Selon M. Bracke, la dernière réforme de l’Etat a accouché de 900 pages pour décrire qui est compétent pour faire quoi.

« Cela ne marche pas », a-t-il dit, plaidant pour une scission, suivie d’une définition de ce que l’on veut faire ensemble. Par rapport aux grèves, le mandataire N-VA a soutenu l’action du gouvernement qui n’entend pas, selon lui, « tuer les services publics ». Il a reproché aux syndicats de mener des actions de grève pour « protéger des privilèges ».

Partager l'article

12 juin 2016 - 14h20