facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La mémoire de Prince célébrée par 20'000 fans dans le Minnesota

Artiste ingénieux, donateur généreux mais surtout source de joie pendant des décennies: la mémoire de Prince a été célébrée jeudi par près de 20’000 fans rassemblés chez lui, dans le Minnesota, pour le seul hommage public voulu par sa famille. Le concert qui s’est tenu près de 6 mois après la mort de l’icône de la pop d’une overdose accidentelle d’un puissant antalgique, a commencé avec une surprise: un mot de Barack Obama. «Merci Prince pour toutes les grandes choses que tu as accomplies. Tu resteras dans nos coeurs pour toujours», a dit le président des Etats-Unis, un fan inconditionnel, dans un bref message vidéo.

Pas de commémoration larmoyante pour celui qui avait érigé le funk en art, mais plutôt une parade de chanteurs, des proches du «Purple one», qui se sont produits devant une mer de 20.000 fans dansant, parés de pourpre, la couleur fétiche du musicien. Chaka Khan, qui a ressuscité sa carrière de reine du funk grâce à l’aide de Prince, a interprété son fameux «I feel for you» tout en introduisant sur scène Stevie Wonder, accompagnant le morceau à l’harmonica. La légende vivante de la soul – que Prince admirait comme un exemple à suivre – s’est lancé avec Chaka Khan dans un autre morceau chaleureux et entraînant dont Prince avait le secret: «1999».

Stevie Wonder a terminé sur «Purple Rain», sous une pluie de confettis pourpre. «Il me manquera à jamais», a-t-il affirmé, rendant hommage à Prince qui «aimait chaque être humain» et «avait tellement de projets pour faire un monde meilleur». Dans ce même esprit festif, l’ex-épouse de Prince et choréographe, Mayte Garcia, est venue exécuter une élégante danse
du ventre sur scène, vêtue d’une jupe à imprimé léopard et d’un soutien gorge assorti, une épée en équilibre sur la tête. La musique orientale qui rythmait la danse s’est ensuite métamorphosée dans le «7» de Prince.

La foule semblait surtout composée de fervents admirateurs venus en voisins, comme il sied à un artiste qui, bien que l’un des plus connus au monde, avait choisi de rester proche de ses racines et sa ville natale de Minneapolis. Le style funk de Prince était ainsi devenu le «Minneapolis sound». C’est non loin de là qu’il est mort le 21 avril, dans sa résidence- studio d’enregistrement de Paisley Park. Sa famille a décidé de l’ouvrir au public et les premiers visiteurs ont pu y pénétrer la semaine dernière.

L’amour de Prince pour sa région natale contraste avec la relation distante d’un autre grand de la musique américaine et tout frais lauréat du prix Nobel de littérature, Bob Dylan. Lui aussi est né dans le Minnesota mais ne s’y rend que rarement.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 février 2017 La paix au Mali sur le "bon chemin"

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian juge vendredi que le processus de paix est sur le « bon chemin » dans le nord du Mali, après la mise en place de patrouilles mixtes entre soldats maliens et ex-rebelles. « Je trouve que nous sommes sur un bon chemin », a-t-il d lire plus

Belga

25 février 2017 Burundi: l'ONU s'inquiète d'un éventuel 4e mandat de Nkurunziza

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’inquiète de propos récents du président burundais Pierre Nkurunziza évoquant la possibilité de briguer un quatrième mandat, dans un rapport obtenu par l’AFP. Pierre Nkurunziza a annonc lire plus

Belga

25 février 2017 Choc frontal entre deux bus en Argentine: 13 morts et 34 blessés

Treize personnes sont mortes et 34 ont été blessées vendredi dans une collision frontale entre deux bus dans les environs de Rosario, dans l’est de l’Argentine, ont annoncé les autorités. Un précédent bilan avait fait état de 12 morts mais apr lire plus

Belga

25 février 2017 César 2017 – Double récompense pour la coproduction belge "Elle", meilleur film et meilleure actrice

La coproduction belge « Elle » du Néerlandais Paul Verhoeven a été doublement récompensée vendredi soir à Paris lors de la 42e cérémonie des César. Le thriller a reçu le César du « Meilleur film » et celui de « Meilleure actrice lire plus

Belga

25 février 2017 César 2017 – Gaspard Ulliel César du meilleur acteur

L’acteur Gaspard Ulliel a reçu vendredi soir à Paris le César du meilleur acteur pour son rôle dans « Juste la fin du monde », troisième César de la soirée pour ce huis clos familial du Canadien Xavier Dolan. L’acteur de 32 ans incarne Louis, homosexuel lire plus

Belga

25 février 2017 César 2017 – Xavier Dolan César du meilleur réalisateur pour "Juste la fin du monde"

Le Canadien Xavier Dolan, 27 ans, a reçu vendredi soir à Paris le César du meilleur réalisateur pour « Juste la fin du monde », son sixième film. Ce huis clos familial avec une pléiade de stars françaises (Marion Cotillard, Léa Seydoux, Nathalie lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/