facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La justice philippine approuve la loi martiale dans le sud

La Cour suprême des Philippines a validé mardi la légalité de la loi martiale imposée fin mai au tiers sud de l’archipel par le président Rodrigo Duterte pour mater un soulèvement de combattants se réclamant du groupe Etat islamique (EI). M. Duterte a décrété cette mesure d’exception sur l’ensemble de la région de Mindanao le 23 mai, quelques heures après que des jihadistes eurent hissé le drapeau de l’EI sur de nombreux quartiers de Marawi, ville musulmane dans un pays à majorité catholique.
Voilà six semaines jour pour jour que l’armée philippine se bat maison après maison pour reconquérir la ville.
Des parlementaires de l’opposition avaient saisi la Cour suprême pour lui demander de rejeter la loi martiale à cause de « l’absence complète de justifications factuelles » à son établissement, dressant des parallèles avec le règne militaire de l’ancien dictateur Ferdinand Marcos.
Mais la majorité des juges de la haute juridiction ont rejeté ce recours, a annoncé mardi le porte-parole de la Cour suprême Theodore Te, sans expliquer cette décision.
Les combats à Marawi, sur l’île de Mindanao, ont fait plus de 460 morts, poussé près de 400.000 personnes à fuir et détruit des quartiers entiers de la ville.
Epaulée par l’artillerie et l’aviation, appuyée par des militaires américains, l’armée philippine doit lutter pour chaque maison pour reprendre le contrôle de la situation.
Le chef de ces rebelles armés, Isnilon Hapilon, un des hommes les plus recherchés au monde, serait toujours en vie, terré dans une mosquée, a déclaré lundi le secrétaire philippin à la Défense Delfin Lorenzana, lors d’une conférence de presse à Manille.
Il s’est dit dans l’impossibilité de dire quand ses hommes serait en mesure de reprendre les 1.500 bâtiments et maisons tenus ou piégés par les insurgés.
Dans leur recours, les élus de l’opposition avaient invoqué pour contester la loi martiale les heures noires de la dictature de Marcos, qui a pris fin en 1986 au bout de deux décennies à la faveur de la révolution dite du « Pouvoir du peuple ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 août 2017 La grève se poursuit chez Swissport, malgré une première réunion

Une première entrevue entre syndicats et direction de la société de manutention de bagages Swissport n’a pas permis de mettre fin à l’arrêt de travail en cours depuis mardi 7h15. Une nouvelle réunion est prévue vers 15h, indique Sandra Langenus, du syn lire plus

Belga

22 août 2017 Le metteur en scène russe Serebrennikov arrêté pour détournement de fonds

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov a été arrêté mardi pour une affaire de détournement de fonds publics dénoncée par de nombreux représentants des milieux culturels européens comme une attaque contre les oeuvres parfois lire plus

Belga

22 août 2017 Attentats en Catalogne: sept blessés encore en situation critique

Quarante-six personnes blessées dans les attentats en Catalogne sont encore hospitalisées. Sept d’entre elles se trouvent toujours dans un état critique, ont indiqué mardi les autorités catalanes via Twitter. Quarante-et-une personnes encore hospitalisées, d lire plus

Belga

22 août 2017 Météo estivale jusque jeudi

Mardi, le temps sera assez chaud et les éclaircies seront au rendez-vous. Les maxima oscilleront entre 21° en Hautes Fagnes, 23° au littoral et 24° ou 25° dans la plupart des autres régions, sous un vent faible à modéré d’est à sud­-est, lire plus

Belga

22 août 2017 Un tiers des signalés radicalisés en France "présentent des troubles psychologiques"

« A peu près un tiers » des personnes signalées pour radicalisation « présentent des troubles psychologiques », a affirmé mardi le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb. Dans le FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention et la lire plus

Belga

22 août 2017 Google intègre BlaBlaCar dans Google Maps

Les internautes qui planifient un trajet à l’aide de Google Maps, le service de cartographie de Google, sont dorénavant directement informés sur les possibilités de covoiturage. Le géant de l’internet a en effet conclu un partenariat avec l’entreprise frança lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/