Kiev affirme avoir tué un militaire russe et capturé un autre

L’armée ukrainienne a affirmé mercredi avoir tué un officier russe et avoir fait prisonnier un soldat russe lors de combats avec les rebelles séparatistes dans l’est de l’Ukraine. Moscou a, pour sa part, démenti que le militaire capturé appartenait à son armée. Des unités de l’armée ukrainienne ont affronté samedi un groupe militaire de reconnaissance de la République populaire autoproclamée de Lougansk (LNR), l’un des fiefs rebelles prorusses, selon un communiqué de l’état-major ukrainien. Deux hommes – le commandant du groupe et un « militaire professionnel russe, le capitaine Alexandre Chtcherbak » – ont été tués dans cet affrontement, assure l’armée ukrainienne. Quatre autres rebelles, dont un « citoyen russe de 22 ans, résident de la région de l’Altaï », en Sibérie, ont été faits prisonniers, selon la même source.

Selon Kiev, le jeune homme était en possession de papiers prouvant qu’il s’était engagé dans l’armée russe. « Il a été soldat, mais je n’ai pas d’informations sur le fait qu’il était encore ou qu’il n’était plus dans l’armée au moment de sa capture », a indiqué à l’AFP le porte-parole militaire ukrainien Andriy Lyssenko.

Selon le service russe du média britannique BBC, le militaire russe s’appelle Viktor Agueïev et il servait dans la région de Rostov, frontalière de l’Ukraine. Le ministère russe de la Défense a aussitôt démenti ces informations, affirmant dans un communiqué que M. Agueïev avait quitté l’armée en mai 2016.

Plus de 10.000 personnes, civils et militaires des deux camps, ont trouvé la mort dans l’est de l’Ukraine depuis le déclenchement du conflit en 2014. Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles de l’est ukrainien, ce que Moscou dément avec véhémence.

L’Ukraine annonce régulièrement avoir tué ou capturé des soldats russes dans la zone du conflit, la Russie assurant chaque fois qu’il s’agit d’anciens militaires russes qui s’y sont rendus de leur propre gré.

En mai 2016, deux Russes capturés et présentés par l’Ukraine comme membres des forces spéciales russes avaient été échangés contre la pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie.

Partager l'article

28 juin 2017 - 17h10