Kazakhgate – La Princesse Léa charge Armand De Decker

La princesse Léa affirme samedi à la RTBF que le virement de 25.000 euros versé sur le compte de sa fondation en janvier 2012 a été effectué à la demande de l’ancien président du Sénat Armand De Decker, confirmant ainsi des propos tenus précédemment par l’avocate de Patokh Chodiev, Catherine Degoul. « Armand De Decker m’a prévenue que l’Ordre de Malte allait nous faire un don et m’a précisé que nous devions reverser cet argent à l’association Amitié et Fraternité Scoute (AFS) », a indiqué à la chaîne publique la veuve du Prince Alexandre, demi-frère du roi Albert II. « Ce n’est pas habituel, mais je connais Armand De Decker, j’ai confiance en lui, il a été président du Sénat. J’ai donc effectué le versement. »
L’existence du versement en question, et son lien présumé avec le Kazakhgate, avaient été révélés en novembre, par le Soir puis De Tijd. Ceux-ci évoquaient un montant de 25.000 euros versé à la demande du libéral Armand De Decker par l’avocate française de Patokh Chodiev, Catherine Degoul, vers le Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre de Belgique de la princesse Léa. Le versement, dont la princesse a ensuite confirmé l’existence, ne mentionnait en réalité pas de donneur d’ordre, mais celle-ci pensait qu’il émanait de l’Ordre de Malte, avait-elle expliqué. L’Ordre de Malte qui a lui-même soutenu, dans la presse, qu’il n’en était pas à l’origine.
Ce versement serait le « nouvel élément » concernant « un magistrat », et qui a justifié le passage du dossier dit Kazakhgate du parquet de Bruxelles aux mains du parquet général. Le magistrat en question est Jean-François Godbille, avocat général près la Cour d’appel de Bruxelles, ancien président devenu administrateur de l’AFS (Amitié et Fraternité Scoute).
Dans une réaction à Belga, le député Ecolo Georges Gilkinet réclame l’audition de l’ensemble des acteurs concernés par ce versement par la commission d’enquête parlementaire sur le Kazakhgate.

Partager l'article

28 janvier 2017 - 20h10