JO 2016 – Max Caldas, coach des Pays-Bas: "Une demi-finale très difficile contre la Belgique"

Les Pays-Bas seront donc l’adversaire des Red Lions mardi (22h00 en Belgique) à Rio pour une place en finale du tournoi olympique de hockey après avoir balayé l’Australie 4-0 dimanche soir. Il s’agira d’un nouveau duel crucial pour les Néerlandais, qui courent depuis seize ans après un titre olympique et restent sur une finale perdue 2-1 contre les Allemands, leurs grands rivaux, aux Jeux à Londres en 2012. « Je suis très content de la prestation de mes joueurs », a confié le coach de la sélection néerlandaise Max Caldas. « L’Australie était la norme dans le hockey mondial, la meilleure équipe de ces quatre dernières années. Nous étions avides et nous avons été nettement plus efficaces que lors de notre dernier match de poule contre l’Allemagne. Mais nous ne sommes pas venus ici pour gagner un quart de finale. Je considère d’ailleurs que ce tournoi ne fait que commencer. C’est un marathon, pas un sprint ».
Nation phare du hockey, les Pays-Bas ont longtemps snobé la Belgique, le petit voisin qu’ils prenaient un malin plaisir à essayer de battre par le plus gros écart possible. Ce temps-là est révolu. Les Red Lions ont tellement progressé ces dernières années qu’ils ont gagné le respect des Oranje. Lors de leur dernière confrontation, fin juillet au Masters de Düsseldorf, les Néerlandais avaient d’ailleurs peiné pour s’imposer 3-2.
« Cette demi-finale contre la Belgique sera très difficile », poursuit Max Caldas. « Les équipes se tiennent de très près. La Grande-Bretagne a le plus gros budget, mais elle n’a pas réussi à se hisser en quart de finale. J’ai le sentiment que nous sommes en train de grandir dans ce tournoi. Le groupe est devenu très critique. Certains joueurs se sont même engueulés (sic) à la mi-temps du match contre l’Australie. C’est bien, car il faudra être très affûté contre les Belges. Cela risque de se jouer sur des détails ».

Partager l'article

15 août 2016 - 21h25