facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Imobolo Mbue, romancière camerounaise et incarnation du rêve américain

L’histoire de la romancière camerounaise Imbolo Mbue, née il y a 33 ans dans une maison sans eau courante et devenue célèbre du jour au lendemain en obtenant une avance d’un million de dollars pour son premier roman, ressemble à un conte de fées new-yorkais. Le livre, « Voici venir les rêveurs » (Belfond), publié simultanément des deux côtés de l’Atlantique pour la rentrée littéraire, unanimement salué par la critique aux Etats-Unis comme en France, a été écrit en 2014 dans un petit appartement new-yorkais alors que Imbolo Mbue allaitait encore ses enfants. « J’ai commencé le livre quand mon premier enfant était un bébé », se souvient la romancière lors d’un entretien avec un journaliste de l’AFP à Paris. « Je l’ai réécrit alors que je m’occupais de mon second enfant ». « J’ai perfectionné l’art de m’occuper de mes enfants d’une main et d’écrire avec l’autre », dit-elle dans un éclat de rire.

« Voici venir les rêveurs » raconte l’histoire de Jende Jonga et de sa famille venus à New York pour accéder au « rêve américain ». Comme Imbolo Mbue, ces immigrés sont originaires de Limbé au Cameroun. Jende est chauffeur pour un riche banquier de Lehman Brothers. Le rêve vraiment? Nous sommes en 2007, la crise des subprimes va éclater comme un coup de tonnerre. Il y a l’amitié factice entre Jende et son patron, la découverte du racisme pour Neni, la femme de Jende. Pourtant, à aucun moment il n’y aura de révolte. Juste la fin des illusions. « Je n’aime pas ce que ma vie est devenue dans ce pays », dira Jende après avoir perdu son poste de chauffeur et toujours en quête de la fameuse « carte verte ». Mais Jende, caricature de l’employé droit, honnête et courageux, ira jusqu’à remercier le patron qui l’a licencié.

Comme ses personnages, Imbolo Mbue est arrivée en Amérique à l’âge de 17 ans avec juste son innocence et son obstination. Diplômée en business de l’université Rutgers, dans le New Jersey, elle perd son boulot dans une société de marketing. « Comme tant d’Américains sans travail », elle peine à en trouver un nouveau et se lance dans l’écriture. « Je voulais être professeur mais mon mari m’a poussé à écrire », se souvient-elle. « En fait, c’est amusant car il n’avait toujours pas lu le livre avant sa sortie en librairie. Ça parle de quoi?, m’a-t-il demandé ». Au lieu d’envoyer son manuscrit à un quelconque agent littéraire comme cela se fait généralement aux Etats-Unis, Imbolo Mbue est allée directement apporter son texte à Susan Golomb, l’agent de Jonathan Franzen, un des plus grands auteurs américains. « J’ai passé trois ans à la poursuivre », précise-t-elle. « Je l’ai littéralement traquée. Elle a finalement lu le livre, j’ai dû le réécrire, elle l’a refusé de nouveau avant enfin de dire Ok ».

Malgré son succès et son contrat d’un million de dollars, Imbolo Mbue ne se fait guère d’illusions sur le rêve américain à l’heure de Donald Trump. « Quand vous êtes immigrés, les chances sont contre vous en Amérique », dit-elle. Devenir écrivain n’est pas forcément la voie qu’elle s’est choisie. « Je garde cette mentalité d’immigré à la recherche de stabilité », dit-elle. « Je ne peux pas seulement penser à moi ». Malgré sa nouvelle célébrité, elle n’a pas quitté son « très petit » appartement new-yorkais. « Je suis superstitieuse. Il y a tellement de bonnes choses qui sont arrivées là que je ne veux pas bouger ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 janvier 2017 Publifin – M. Di Rupo annonce des mesures de transparence et de décumul

Le président du PS, Elio Di Rupo, présentera rapidement plusieurs mesures pour assainir et moraliser le fonctionnement des intercommunales, a-t-il indiqué jeudi en réaffirmant sa confiance envers le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, en difficulté de lire plus

Belga

19 janvier 2017 Les Lokerse Feesten annoncent la venue des Pixies

Le groupe de rock américain Pixies se produira en août aux Lokerse Feesten (Fêtes de Lokeren), a annoncé jeudi matin l’organisation du festival. Le « groupe culte de rock de la fin des années 1980, début des années 1990, connaît un retour en force, lire plus

Belga

19 janvier 2017 Le refuge de Barack Obama à la Maison Blanche? Les livres

Grand admirateur d’Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis, Barack Obama, 44e, partage avec lui un goût prononcé pour la lecture. Elle fut, dit-il, un refuge salutaire durant ses deux mandats à la tête de la première puissance mondiale. « A une épo lire plus

Belga

19 janvier 2017 A 92 ans, George H. W. Bush en soins intensifs pour une pneumonie

L’ancien président américain George H. W. Bush, âgé de 92 ans et hospitalisé depuis samedi au Texas, souffre d’une pneumonie, a annoncé son porte-parole mercredi. Son épouse Barbara, qui toussait, a également été hospitalisé lire plus

Belga

19 janvier 2017 Morandini: l'enquête pour "harcèlement sexuel" classée sans suite

Cet été, de jeunes comédiens avaient raconté les dérapages d’un casting pour une web-série produite par Jean-Marc Morandini: la justice a classé l’enquête ouverte pour « harcèlement sexuel » contre l’animateur, qui reste mis en examen pour lire plus

Belga

19 janvier 2017 Passion Grand Bleu pour André Laban, ancien second de Cousteau

Il a été pendant 21 ans le second du commandant Cousteau et a parcouru avec lui les mers du monde entier. A 88 ans, André Laban cultive toujours sa passion du Grand Bleu avec des peintures, notamment sous l’eau, après avoir participé à des documentaires lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/