Grèves sectorielles – Les TEC fortement perturbés, le réseau Stib au ralenti, le rail pas impacté

Le réseau TEC était toujours fortement perturbé vendredi vers 16h00 en raison de la journée d’actions de grèves sectorielles. Ce sont surtout les TEC Hainaut, Charleroi et Liège-Verviers qui subissent ces perturbations, la situation s’étant même empiré par rapport au début de journée. La Stib dessert quant à elle l’ensemble des lignes mais avec des fréquences plus faibles, un temps d’attente plus long est donc à considérer. Pour ce qui est du trafic ferroviaire, tout roule normalement. Dans la région de Charleroi, le trafic TEC n’est assuré qu’à 14% depuis le dépôt de Jumet et 12% depuis Genson. À Anderlues, seuls 29% des véhicules circulent et 25% à Nalinnes (contre 75% en matinée), indique la société wallonne du transport.
Pour ce qui est du TEC Hainaut, 34% des services sont assurés à Mons, 58% dans le Borinage, 8% dans le Centre mais 78% en Hainaut occidental.
Environ 32% des services du TEC Liège-Verviers sont par ailleurs garantis. La situation est néanmoins quelque peu contrastée selon les régions, précisent les TEC.
En Brabant wallon, 82% des voyages sont assurés. Enfin, pour ce qui est du TEC Namur-Luxembourg, 82% des voyages sont assurés en province de Namur et 88% en province de Luxembourg.
Les 900 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé sont par contre tous desservis, affirment les TEC.
Les voyageurs sont toutefois invités à consulter le détail des lignes et des parcours supprimés sur le site infotec.be ou à appeler le call-center au 010/23.53.53.
Les usagers de la Stib doivent, comme ce matin, s’armer de patience. « Tous les bus, trams et métros de la Stib roulent à Bruxelles ce vendredi mais à fréquence plus faible. Un temps d’attente plus long est donc à prendre en compte », a souligné la société des transports intercommunaux de Bruxelles.
Le trafic des trains se déroule quant à lui normalement. « Il n’y a aucune perturbation liée à l’actualité sociale », a indiqué Infrabel à l’agence Belga peu avant 17h00.

Partager l'article

07 octobre 2016 - 17h05