George Lucas contraint de s'excuser après avoir traité Disney "d'esclavagiste"

Le créateur de « Star Wars » George Lucas a été contraint de s’excuser jeudi après avoir traité « d’esclavagiste » le studio Disney, auquel il a vendu les droits de la saga spatiale pour 4 milliards de dollars en 2012. Dans un entretien avec le journaliste vedette Charlie Rose –dont des extraits ont été diffusés en novembre mais qui a été entièrement dévoilé ces derniers jours–, Lucas déclare: « Les personnages de +Star Wars+ sont mes enfants. Je les aime, je les ai créés, je suis liés à eux très intimement ».
« Et vous les avez vendus », observe le journaliste. « Je les ai vendus aux esclavagistes blancs qui prennent ces choses », répond le cinéaste.
Il a publié jeudi un communiqué pour « clarifier mes propos dans l’émission de Charlie Rose », un entretien réalisé « avant la première du film ».
« J’ai mal parlé et ai utilisé une analogie très maladroite et je m’en excuse », ajoute-t-il.
« Je travaille avec Disney depuis 40 ans et je les ai choisis pour prendre soin de l’héritage +Star Wars+ à cause de mon respect pour l’entreprise et pour son dirigeant Bob Iger ».
« Je suis ravi que Disney possède les droits sur la saga et l’emmène dans une direction si excitante, à la fois au cinéma, à la télévision et dans les parcs d’attraction », ajoute-t-il.
« Je suis plus que tout épaté par le succès au box-office du nouveau film et suis très fier de J.J Abrams et de Kathleen Kennedy », respectivement réalisateur du « Réveil de la force » et présidente de Lucasfilm, conclut-il.
Le nouveau « Star Wars » est devenu à vitesse supersonique le film aux plus grosses recettes de l’histoire de Disney en Amérique du Nord.

Partager l'article

31 décembre 2015 - 23h58