Génocide au Rwanda: BNP Paribas visée par une plainte de trois associations

Trois associations ont annoncé qu’elles déposaient jeudi en France une plainte visant la banque BNP Paribas pour « complicité de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité » dans le cadre du génocide de 1994 au Rwanda. L’association anticorruption Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et Ibuka France accusent le groupe bancaire d’avoir permis le « financement de l’achat de 80 tonnes d’armes, ayant servi à la perpétration du génocide », alors que « la banque ne pouvait douter des intentions génocidaires des autorités du pays pour qui elle a autorisé le transfert » de fonds en juin 1994, selon un communiqué confirmant une information du quotidien Le Monde et de franceinfo.

Partager l'article

29 juin 2017 - 08h55