GB: destruction réclamée d'un orphelinat de Jersey, théâtre de sévices et d'abus sexuels

Un ancien orphelinat de l’île anglo-normande de Jersey, théâtre pendant des décennies de violences et d’abus sexuels contre des enfants, doit être démoli, a recommandé lundi une commission d’enquête indépendante. Des centaines d’atteintes sur mineurs ont été rapportées sur l’île, concernant la période allant de 1947 à 2004, dont plus de 300 dans l’établissement le Haut de la Garenne.
Ce bâtiment, qui accueille aujourd’hui une auberge de jeunesse, « constitue un rappel d’un triste passé » et un « symbole du traumatisme » subi par des dizaines d’enfants, a estimé une commission d’enquête en recommandant sa destruction.
Cette commission a été mise en place en 2013 après une enquête de police démarrée en 2006 qui a établi plus de 550 abus et a abouti à sept condamnations, dont quatre concernant des faits qui se sont déroulés au Haut de la Garenne.
Selon la commission d’enquête indépendante, des « défaillances » ont été constatées à tous les niveaux dans la gestion des foyers pour enfants de Jersey. Les autorités se sont toutes avérées être « des parents de substitution inefficaces et négligents », souligne-t-elle.
La commission s’est également inquiété des normes actuellement en vigueur dans ces institutions, jugeant que « des enfants peuvent encore courir des risques à Jersey ».
L’établissement du Haut de la Garenne a été tour à tour un orphelinat et un foyer pour enfants en difficulté jusqu’en 1986, avant d’être transformé en auberge de jeunesse en 2004.

Partager l'article

03 juillet 2017 - 21h40