facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Gambie: le président décrète l'interdiction immédiate du mariage des enfants

Le président gambien Yahya Jammeh a décrété l’interdiction, avec effet immédiat, du mariage des enfants dans son pays, menaçant de prison ferme les fiancés et parents qui ne respecteraient pas cette décision, dans une déclaration diffusée jeudi par les médias publics. « A compter d’aujourd’hui, 6 juillet, le mariage des enfants est illégal et est interdit en Gambie », a déclaré M. Jammeh, qui s’exprimait mercredi lors d’une audience accordée à des dignitaires musulmans.
Désormais, a-t-il ajouté, « quiconque épouse une fille n’ayant pas atteint l’âge de 18 ans fera 20 ans de prison. Les parents de la fille feront 21 ans en prison et toute personne ayant connaissance de ce mariage et ne l’ayant pas signalé aux autorités fera 10 ans de prison. L’imam et tous ceux qui dirigeront la cérémonie de mariage seront également envoyés en prison ».
Il a souligné que le mariage forcé était illégal, par conséquent interdit avec effet immédiat, qu’il concerne des mineurs ou des adultes. Même si la personne contrainte de se marier « a 40 ans, c’est illégal. Quiconque sera découvert en train de forcer son enfant à épouser une autre personne sera emprisonnée », a-t-il averti.
La Constitution gambienne stipule que le mariage concerne des adultes consentants mais aucune disposition légale n’incrimine le mariage forcé.
Dans sa déclaration, Yahya Jammeh a affirmé avoir donné des instructions aux députés pour formaliser cette décision et passer une nouvelle loi dans ce sens avant le 21 juillet, veille du 22e anniversaire de son régime.
Fin novembre 2015, Yahya Jammeh avait décrété l’interdiction de l’excision en Gambie, soulignant que cette pratique – très répandue dans plusieurs pays africains – n’était pas dictée par l’islam et devait être abolie.
Un mois plus tard, le Parlement a adopté une loi réprimant pénalement les mutilations génitales féminines. Les contrevenants sont désormais passibles de peines de prison pouvant aller jusqu’à trois ans et d’une amende de 1.300 dollars (1.200 euros).
Parvenu au pouvoir par un coup d’Etat sans effusion de sang le 22 juillet 1994, Yahya Jammeh a été ensuite élu en 1996, puis constamment réélu depuis. Il dirige d’une main de fer la Gambie, petit Etat anglophone d’Afrique de l’Ouest enclavé dans le territoire du Sénégal, hormis sa façade sur l’Atlantique.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 mars 2017 Pas de licenciement dans le cadre de la reprise de Vanden Borre par Fnac

Il n’y aura ni licenciements ni départs à la suite de la reprise de la chaîne d’électro Vanden Borre en Belgique par la chaîne française Fnac, ont annoncé mardi les deux marques. Le groupe français Fnac a repris Darty – la maison-mère brit lire plus

Belga

28 mars 2017 Marcourt appuie Philippot (RTBF), désavoué il y a quinze jours par son CA

Le ministre en charge des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Claude Marcourt (PS) a pris mardi la défense de l’administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, désavoué il y a deux semaines par son conseil d’administration sur lire plus

Belga

28 mars 2017 Bar Rafaeli attend son deuxième enfant

Huit mois après être devenue maman pour la première fois d’une petite Liv, Bar Refaeli vient d’annoncer sur les réseaux sociaux sa deuxième grossesse. Le 11 août 2016, la mannequin a donné naissance à son premier enfant Liv, dans un hôpital lire plus

Belga

28 mars 2017 Roberto Martinez apporte 7 changements face à la Russie

Le sélectionneur fédéral Roberto Martinez a décidé de procéder à sept changements dans la formation des Diables Rouges qui rencontre la Russie, en amical, mardi à Sotchi (18h00 belges), en comparaison avec celle alignée samedi contre la lire plus

Belga

28 mars 2017 SETCa-BBTK, CNE, LBC-NVK et CGSLB-ACLVB approuvent le plan de restructuration d'ING

Le SETCa-BBTK, la CNE, la LBC-NVK et la CGSLB-ACLVB ont approuvé chacun en interne mardi le plan de restructuration de la banque ING Belgique, a appris l’agence Belga auprès des différents syndicats. Les organisations syndicales et la direction doivent se réunir mercredi lire plus

Belga

28 mars 2017 Lionel Messi suspendu quatre matches, dont Bolivie-Argentine ce mardi soir

La FIFA a infligé quatre matches internationaux de suspension ferme et une amende de 9.300 euros à Lionel Messi, coupable d’avoir insulté un arbitre assistant lors du match contre le Chili (1-0, but de Messi sur penalty à la 16e minute), le 24 mars au Stade El Monumental lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/