G-B: un premier roman parmi les six finalistes du Man Booker Prize

L’Américaine Ottessa Moshfegh, pour son premier roman « Eileen », figure parmi les six finalistes de l’édition 2016 du prestigieux Man Booker Prize annoncés mardi à Londres. Ce roman, publié en janvier en France aux éditions Fayard, relate les souvenirs d’une vieille femme qui se remémore, avec un cynisme minutieux, la semaine qui a fait basculer sa vie. Les cinq autres finalistes, dont les livres n’ont pas encore été traduits en français, sont l’Américain Paul Beatty pour « The Sellout », les Britanniques Deborah Levy pour « Hot Milk » et Graeme Macrae Burnet pour « His Bloody Project », le Canado-britannique David Szalay pour « All That Man Is » et la Canadienne Madeleine Thien pour « Do Not Say We Have Nothing ». Le Man Booker Prize, qui sera décerné au meilleur roman original en langue anglaise le 25 octobre, est un des prix littéraires les plus prestigieux au monde, qui garantit au gagnant une explosion des ventes et un lectorat mondial.
En 2015, Marlon James avait été le premier auteur jamaïcain à le remporter pour « A Brief History of Seven Killings » (« Brève histoire de sept meurtres », publié en août en France aux éditions Albin Michel), un roman inspiré de faits réels qui décrit comment Bob Marley et son équipe se sont fait attaquer juste avant un concert en 1976.

Partager l'article

13 septembre 2016 - 12h25