Frappes américaines en Syrie – L'Iran accuse les Etats-Unis d'utiliser de "fausses allégations" pour attaquer la Syrie

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a accusé vendredi les Etats-Unis d’utiliser de « fausses allégations » pour attaquer la Syrie et d’être « du côté » des groupes djihadistes Al-Qaïda et Etat islamique (EI). « Les Etats-Unis ont aidé (l’ancien président irakien) Saddam Hussein à utiliser des armes chimiques contre l’Iran dans les années 1980. Par la suite, ils ont utilisé de fausses allégations concernant les armes chimiques, d’abord (pour attaquer l’Irak) en 2003 et maintenant la Syrie », a tweeté M. Zarif, dont le pays est un proche allié du régime de Bachar al-Assad.
« Moins de deux décennies après le 11-Septembre, les militaires américains se battent du même côté qu’Al-Qaïda et l’EI au Yémen et en Syrie », a-t-il accusé dans un second tweet.
Un peu plus tôt, le porte-parole de la diplomatie iranienne avait condamné « vigoureusement » les frappes américaines menées tôt vendredi sur une base militaire du centre de la Syrie, première action militaire américaine contre le régime de Bachar al-Assad.
Ces frappes répondaient à une attaque chimique présumée imputée par le président américain Donald Trump au « dictateur Bachar al-Assad ».
Le régime Assad cherche actuellement à reprendre les derniers bastions des différents groupes djihadistes et des rebelles, notamment dans la province d’Idleb.

Partager l'article

07 avril 2017 - 14h45