France: "propos confus" du conducteur de la voiture qui a foncé sur une mosquée

L’homme qui a percuté jeudi les barrières protégeant la mosquée de Créteil, au sud-est de Paris, sans faire de blessés, a tenu des « propos confus en référence aux attentats » djihadistes ayant frappé la France depuis 2015, selon une source proche du dossier. Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a dit mettre « tout en œuvre » pour que l’enquête puisse « préciser les motivations du conducteur et déterminer sa responsabilité pénale ». Selon certaines sources, il s’agit d’un Arménien de 43 ans qui fait l’objet d’un suivi psychologique. Selon les autorités judiciaires, il n’était pas sous l’emprise de l’alcool.
Il a été arrêté « sans incident » à son domicile, et placé en garde à vue.
Dans un communiqué, le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a dénoncé une « agression criminelle » et un « acte islamophobe ». « Ce qui vient de se passer à Créteil semble justifier les craintes que j’avais émises après l’attaque près de la mosquée de Finsbury Park à Londres », a dit à l’AFP le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri. Il a appelé à « plus de vigilance de la part des responsables de mosquées », et demandé aux pouvoirs publics de « renforcer la protection des lieux de culte ».

Partager l'article

30 juin 2017 - 06h55