facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

France: pas de victimes découvertes après un éboulement de falaise sur une plage

Un éboulement d’une centaine de mètres de falaise sur une plage de la Côte d’Albâtre au nord de Fécamp (Seine-Maritime) a suscité jeudi après-midi des craintes d’éventuelles victimes mais les recherches n’ont rien donné et ont été interrompues dans la soirée.
« Les recherches ont été interrompues vers 18H30, après décision du maire de la commune », a déclaré à la presse le capitaine Eric Tirelle, porte-parole du Comité opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime.
Les deux chiens spécialisés dans les séismes, qui ont participé aux recherches, « n’ont remarqué aucun point chaud », a indiqué M. Tirelle, qui a reconnu qu’on ne pouvait être sûr à 100% de l’absence de personnes sous les rochers.

Cet éboulement, sur une longueur d’une centaine de mètres de la falaise, s’est produit vers 14H00. Près de 50.000 m3 de roches se sont écroulées sur une plage de la commune de Saint-Martin-aux-Buneaux, entre Fécamp et Saint-Valéry-en-Caux, au lieu-dit « Petites dalles ».
Il existait « des suspicions sur la présence de personnes sous l’amas de roches crayeuses », avait indiqué dans l’après-midi la préfecture de Seine-Maritime. Celles-ci provenaient de témoignages de passants qui auraient vu des personnes se trouvant le long de la mer, avant l’éboulement.

Quelque 45 sapeurs-pompiers de Seine-maritime, aidés d’une équipe cynophile venue du Calvados voisin, ont entrepris des recherches dans l’amas de rochers. Deux ambulances se tenaient prêtes à prendre en charge d’éventuels blessés. Un hélicoptère des douanes et des embarcations ont participé aux recherches, la mer ayant monté vers 16H30.

De son côté, la gendarmerie avait entrepris de vérifier chaque voiture stationnée dans les environs pour s’assurer que son propriétaire était bien présent sur les lieux.
« Cet effondrement est un phénomène naturel, connu dans notre région, il n’a rien d’exceptionnel », a observé M. Tirelle.
Le plus souvent, ces effondrements ne font pas de victimes, mais en août 2015, sur la plage de Varengeville-sur-mer, un pêcheur octogénaire avait été tué.²

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 Experts tués en RDC: l'ONU fera tout pour que justice soit rendue

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a confirmé mardi soir que les corps découverts en République démocratique du Congo (RDC) étaient bien ceux de deux experts de l’ONU, assurant que les Nations unies feraient « tout leur possible p lire plus

Belga

29 mars 2017 Totalement paralysé, il réussit à se servir de son bras grâce à des implants cérébraux

Près de dix ans après un accident de vélo, un Américain paralysé à partir des épaules peut à nouveau utiliser son bras et sa main droite pour boire ou manger, grâce à une nouvelle neuroprothèse saluée comme une « premi lire plus

Belga

29 mars 2017 L'aéroport londonien de Stansted bloqué par une manifestation anti-expulsions

La piste d’atterrissage de l’aéroport londonien de Stansted a été temporairement bloquée mardi soir en raison d’une manifestation visant, selon les organisateurs, à empêcher des expulsions vers le Nigeria. Huit vols ont été détourn lire plus

Belga

29 mars 2017 Quatre banques françaises et l'assureur AXA financent la colonisation israélienne

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la Fédération lire plus

Belga

29 mars 2017 Scandale d'eau contaminée à Flint: les tuyaux en plomb seront remplacés

Un juge fédéral a approuvé mardi un règlement qui oblige les autorités américaines à payer 97 millions de dollars dans un procès sur la contamination de l’eau potable dans la ville américaine de Flint, exigeant que tous les tuyaux de plo lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: des condamnés à mort contestent leur exécution groupée

Des condamnés à mort dans l’Etat américain de l’Arkansas ont saisi la justice mardi pour contester l’avancement et le regroupement de leurs dates d’exécution sur une période de dix jours en avril. « Ce calendrier effréné imposé par l’Etat cause lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/