France: les dommages-intérêts dus par Kerviel ramenés de 4,9 milliards à 1 million d'euros

La cour d’appel de Versailles a ramené vendredi de 4,9 milliards à un million d’euros les dommages et intérêts dus par Jérôme Kerviel à la Société générale. La cour a déclaré « Jérôme Kerviel partiellement responsable du préjudice » subi par son ancien employeur.
L’ex-trader, 39 ans, a déjà été définitivement condamné au pénal à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour des manoeuvres boursières frauduleuses ayant abouti, en 2008, à 4,9 milliards de pertes pour la banque.

Partager l'article

23 septembre 2016 - 14h00