facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

France: Jean-Marie Le Pen au tribunal pour être réintégré dans son parti

Le chef historique de l’extrême droite française, Jean-Marie Le Pen, s’est à nouveau présenté devant un tribunal mercredi dans l’espoir d’annuler son exclusion du parti Front national (FN), décidée par sa fille Marine en raison de ses dérapages racistes récurrents. Le vieux tribun, 88 ans, qui a cofondé le FN en 1972 et l’a présidé pendant 40 ans, est arrivé au tribunal de Nanterre, près de Paris, en déclarant à la presse vouloir « la victoire », celle de « la justice » dans ce nouveau round judiciaire contre sa fille. Il souhaite que les juges annulent son exclusion du FN, lui rendent son titre de président d’honneur et lui octroient deux millions d’euros en « réparation » du « très grave préjudice » porté à sa « dignité ».
Depuis qu’elle a pris les rênes du FN en 2011, sa benjamine, Marine Le Pen, tente de normaliser l’image du parti. Cette stratégie dite de « dédiabolisation » lui a permis de progresser dans les urnes et, selon les sondages, lui assure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle de 2017.
Dans cette logique, elle a peu à peu pris ses distances avec son père, condamné à plusieurs reprises pour ses déclarations racistes ou antisémites.
La rupture a été définitivement actée en avril 2015, quand le patriarche a de nouveau qualifié les chambres à gaz de « détail » de l’histoire de la Seconde guerre mondiale, ce qui lui a valu une nouvelle condamnation.
A l’été 2015, Marine Le Pen l’a fait exclure du FN à l’issue d’un long bras de fer, qui l’a déjà vue perdre trois premières manches judiciaires.
Le tribunal de Nanterre avait annulé la suspension de l’octogénaire, qui a pu retrouver son statut d’adhérent du parti. Puis le vote par correspondance destiné à le priver de son titre de président d’honneur a lui aussi été suspendu, une décision confirmée en appel. Reste l’exclusion.
Dans l’attente de son hypothétique réintégration au FN, Jean-Marie Le Pen fait durer le suspense sur son éventuel soutien à sa fille et au FN pour la présidentielle et les législatives de 2017. « Pour l’instant non », il ne soutiendra pas sa fille à la présidentielle, avait-il lâché mercredi dernier lors d’un dîner avec ses soutiens, même s’il pourrait s’y « résigner ».
La décision du tribunal doit être mise en délibéré.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 juillet 2017 Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Au fin fond des forêts luxuriantes du nord-ouest du Rwanda, dominées par d’irréels volcans jouant à cache-cache avec la brume, la rencontre d’Hernaldo Zuniga avec les gorilles des montagnes a été « quasi spirituelle », décrit ce célèbre cha lire plus

Belga

26 juillet 2017 L'emploi contractuel sera la norme dans l'administration fédérale

Le gouvernement fédéral donnera désormais la priorité au recrutement de personnel contractuel dans la fonction publique. Il veut de la sorte accroître l’efficacité et la flexibilité de l’administration. La magistrature, la police et la Défense s lire plus

Belga

26 juillet 2017 Budget fédéral: "le train des réformes est à nouveau sur les rails" d'après la FEB

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) estime mercredi que l’accord du gouvernement fédéral intervenu dans le cadre des exercices budgétaires 2018 et 2019 permettra de « renforcer l’entrepreneuriat, la croissance et l’emploi ». Certaines réformes sont lire plus

Belga

26 juillet 2017 RDC: l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

Les Nations unies ont annoncé mercredi la nomination de trois experts internationaux pour enquêter sur les violences dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo, au terme d’un compromis avec Kinshasa qui a refusé une mission indép lire plus

Belga

26 juillet 2017 André Antoine voit des opportunités parlementaires dans l'étroitesse de la majorité

La majorité étriquée du MR et du cdH au Parlement de Wallonie (38 siège sur 75, soit le strict nécessaire) offre plusieurs opportunités pour le travail des députés, a estimé mercredi André Antoine, qui a été confirm lire plus

Belga

26 juillet 2017 Formation du gouvernement wallon: le syndicat libéral attend des précisions

Le syndicat libéral restera attentif aux mesures réellement mises en application par le nouveau gouvernement wallon, a-t-il indiqué mercredi alors que la nouvelle majorité MR-cdH a présenté la veille « un document général (…) mais assez peu de lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/