Fête du XV août à Liège: le programme des festivités ne changera pas

Comme chaque année, le quartier d’Outre-Meuse de Liège vivra au rythme des trompettes et des pékets du 13 au 15 août. Malgré les circonstances actuelles, le comité d’organisation et les forces de l’ordre mettent un point d’honneur à ce que les festivités se déroulent normalement. Le programme traditionnel complet est donc maintenu sans restriction, mais 600 représentants de l’ordre seront sur place pour assurer la sécurité de tous. « L’essentiel est de continuer à mettre le folklore à l’honneur ! », a déclaré Jean-Michel Paquay, commissaire de police d’Outre-Meuse. Lors de la conférence de presse qui abordait le déroulement des festivités du XV août de Liège, l’aspect festif a été autant abordé que l’aspect sécuritaire. Mais si la fête est bien maintenue, la sécurité est différente à l’heure où le monde est secoué par une vague d’attentats. Le plus gros service d’ordre de l’année sera réuni pour l’occasion.

600 policiers seront de service sur les lieux pendant 10 jours, avec un renfort particulier du ministère de la Défense et de la police fédérale. Des policiers en uniforme mais aussi en civil seront présents. Le règlement traditionnel du XV août restera d’application, comme chaque année. Du 12 août à 14h00 au 16 août à 05h00, le périmètre qui accueillera les festivités sera complètement fermé aux voitures. Celles qui y seront stationnées seront enlevée par la fourrière. Tous les soirs, la musique devra s’arrêter à 01h30 et la fête sera clôturée pour 03h00.

En ce qui concerne les mesures particulières de l’édition 2016, le gros changement sécuritaire concerne l’accès au site. Il ne sera possible de rejoindre le périmètre festif d’Outre-Meuse que par dix points d’entrée qui seront tous contrôlés. Les sacs sont à éviter car ils seront fouillés et probablement refoulés. Les contenants en verre sont également interdits. Ces points de contrôle ne seront en aucun cas réduits en situation d’affluence. Les Liégeois et visiteurs devront donc se préparer à se montrer patients.

Marc Minet, directeur de la sécurité civile de la Ville de Liège, explique que « les mesures doivent se concevoir désormais autrement. On travaille pour assurer la sécurité de chacun, tout en prenant des mesures qui permettent que ce long weekend reste une fête. Nous appelons dès lors à un effort collectif pour que tout se passe au mieux. »

Partager l'article

27 juillet 2016 - 17h20