facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Facebook rend plus automatisée sa liste de sujets "Tendances"

Le groupe américain Facebook a annoncé vendredi qu’il allait rendre beaucoup plus automatisée les listes de sujets présentés comme des tendances sur son réseau social, qu’il avait été accusé plus tôt cette année de manipuler aux Etats-Unis aux dépens des conservateurs. Un message publié sur le site internet du groupe annonce « des changements à la fonctionnalité Tendances sur Facebook qui vont rendre le produit plus automatisé, et ne requerront plus que des gens écrivent des descriptions pour les sujets dans la tendance ».
Facebook invoque avant tout des raisons pratiques. « Une procédure davantage basée sur des algorithmes nous permet d’augmenter l’échelle des Tendances pour couvrir davantage de sujets et de mettre (la fonctionnalité) à disposition de davantage de gens dans le monde sur la durée » que si les résumés des sujets sont rédigés à la main, fait-il valoir.
Le groupe reconnaît toutefois avoir accéléré la mise en oeuvre de ces changements « étant donné les retours que nous avons eu de la communauté Facebook plus tôt cette année ». La rubrique « Trending » ou « Tendances », qui n’existe pas dans la version française de Facebook, est une petite pastille qui mentionne les sujets les plus discutés sur le réseau social.
Elle s’était retrouvée au centre d’une polémique au printemps après des articles du site d’informations Gizmodo citant d’anciens prestataires de Facebook qui travaillaient au sein du service dédié et accusaient le réseau social de partialité dans ses choix éditoriaux.
Certains journalistes employés du service auraient ainsi écarté, de leur propre chef, des sujets relatifs à des personnalités conservatrices.
Facebook avait démenti ces accusations de partialité et assuré avoir ouvert une enquête.
Il a réaffirmé vendredi n’avoir « pas trouvé de preuve de biais systématique », mais affirmé que les humains qui resteraient impliqués dans la fonction Tendances « pour garantir que les sujets qui apparaissent restent de haute qualité » respecteraient de manière stricte les lignes directrices imposées par le groupe.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 mai 2017 Pour Trump, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est un "fou avec des armes nucléaires"

Le président américain Donald Trump a qualifié le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un de « fou avec des armes nucléaires », lors d’une conversation téléphonique fin avril avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, a rapporté mardi soir le Washin lire plus

Belga

24 mai 2017 Philippines: la loi martiale dans le sud pourrait durer un an

Le président des Philippines Rodrigo Duterte a annoncé mercredi que la loi martiale qu’il a instaurée à Mindanao, dans le sud du pays, pourrait être en vigueur pendant un an. M. Duterte a instauré la loi martiale mardi à Mindanao afin de rétabli lire plus

Belga

24 mai 2017 Une célèbre autoroute de Californie partiellement ensevelie sous un éboulement

Un énorme glissement de terrain a enseveli une partie de la Highway 1, une autoroute mythique de la Californie qui avait déjà été fermée par endroits à la suite de pluies diluviennes cet hiver, ont rapporté les autorités mardi. L’effondr lire plus

Belga

24 mai 2017 Bahreïn: tirs sur des manifestants, 5 morts, des dizaines de blessés et 286 arrestations

La police a ouvert le feu mardi à Bahreïn pour disperser des manifestants, faisant cinq morts et ravivant les tensions entre la dynastie sunnite et la population à majorité chiite dans ce pays du Golfe allié des Etats-Unis. Cette opération de sécurit lire plus

Belga

24 mai 2017 L'agence de presse officielle du Qatar piratée par "une entité inconnue"

Le Qatar a annoncé mercredi que son agence de presse officielle avait été piratée par une « entité inconnue » et avait diffusé un faux communiqué attribué à l’émir Tamim ben Hamad al-Thani. « L’agence de presse du Qatar a ét lire plus

Belga

24 mai 2017 Guatemala: routes bloquées pour exiger la démission du président

Des organisations paysannes et indigènes du Guatemala ont bloqué mardi au moins 20 routes du pays afin d’exiger la démission du président Jimmy Morales, qu’ils accusent d’être incapable de gouverner et d’entretenir la corruption. « Nous exigeons la démission d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/