Euro 2016 – Conditions de sécurité "inacceptables" au stade, selon la fédération anglaise

Les conditions de sécurité étaient « inacceptables » au stade de Marseille lors d’Angleterre-Russie (1-1) samedi, où les supporters ont pu « entrer avec des fumigènes et des feux de Bengale », a dénoncé lundi la Fédération anglaise dans un courrier à l’UEFA, dont l’AFP a obtenu copie. Par ailleurs, la Fédération anglaise (FA) a de « sérieuses inquiétudes » concernant la journée de mercredi à Lille. Les supporteurs anglais sans billet pour Angleterre – Pays de Galles, programmé jeudi à Lens, doivent selon elle se rassembler dès la veille à Lille, où la Russie affrontera la Slovaquie.
Le président de la FA, Greg Dyke, demande que « les autorités se réunissent le plus vite possible à Lille et à Lens pour assurer un plan (de sécurité) coordonné et efficace sur place ».
Le dirigeant anglais déplore encore dans ce courrier « une séparation insuffisante » des supporters au Vélodrome, constat déjà dressé par l’UEFA.
M. Dyke regrette par ailleurs avoir reçu une lettre de l’UEFA qui établit que les « fans anglais étaient en partie responsables des terribles incidents à la fin du match » Angleterre-Russie (1-1) samedi.
Pour la FA, ce constat de l’UEFA est « contredit à la fois par des preuves vidéo mais aussi par le fait que la commission de discipline de l’instance européenne du football a ouvert uniquement une procédure contre la fédération russe ».
L’UEFA doit rendre sa décision mardi dans cette procédure disciplinaire contre la Fédération russe. M. Dyke condamne les « horribles scènes à Marseille hors du stade jeudi, vendredi et le jour du match », reconnaissant qu’une « minorité de fans anglais étaient clairement impliqués dans certains de ces incidents ». Mais « des dizaines de milliers se sont bien comportés », insiste le président de la FA.

Partager l'article

14 juin 2016 - 01h20