Etude du PTB sur la hausse des tarifs SNCB – Nombre de clients ont opté pour l'abonnement, moins sensible à l'augmentation – p.-p. SNCB

La SNCB a tenu mardi à relativiser les chiffres avancés par le PTB au sujet de l’augmentation de ses tarifs au cours des dernières années.
Une majorité de ses clients se sont tournés vers les formules tarifaires d’abonnement qui ont connu une hausse bien plus limitée, a ainsi expliqué le porte-parole de l’entreprise publique, Thierry Neyt. Celui-ci a rappelé que la SNCB avait présenté à la fin du mois de mars 2015 les résultats d’une étude de « benchmark » comparant l’augmentation de ses tarifs avec l’inflation sur la période 2004-2014.
Il en ressortait notamment que l’inflation avait augmenté de 20,6% et les tarifs moyens pondérés de la SNCB de 35,4%, soit moins que ceux de B-Post (52,7%) et moins que ceux de la société néerlandaise des chemins de fer NS (39,7%).
Selon le porte-parole de la SNCB, certains tarifs ont augmenté plus que l’inflation, mais d’autres moins. Or, 65% de la clientèle de la SNCB a ainsi opté pour les formules d’abonnements qui sont dans ce dernier cas de figure.
Pour la SNCB, les recettes moyennes par client n’ont augmenté que de 6,2%, a-t-il ajouté.
Toujours d’après M. Neyt, la SNCB respecte quoiqu’il en soit les règles d’augmentation tarifaire fixées dans son contrat de gestion et pratique en toute transparence en la matière. Ces règles ont notamment pour critères la ponctualité et l’évolution de l’indice santé.

Partager l'article

31 janvier 2017 - 13h15