facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Etat d'urgence: Amnesty s'inquiète du retour de "méthodes brutales" en Tunisie

Amnesty International s’inquiète d’une recrudescence « importante » de « méthodes brutales du passé » en Tunisie dans le cadre de la lutte antiterroriste, à la faveur notamment de l’état d’urgence, selon un rapport publié lundi. L’unique pays rescapé du Printemps arabe a connu à partir de mars 2015 une série d’attaques djihadistes sanglantes qui ont fait plusieurs dizaines de morts. En réaction, les autorités ont pris un ensemble de mesures sécuritaires dont l’état d’urgence, en vigueur depuis l’attentat contre un bus de la garde présidentielle en novembre 2015 à Tunis (12 agents tués).
En « recourant de plus en plus aux lois d’exception » et aux « méthodes brutales du passé », la Tunisie met « en péril les avancées obtenues » depuis la révolution de 2011, prévient Amnesty International dans un rapport sur les « violations des droits humains sous l’état d’urgence ». « Torture », « arrestations arbitraires », « perquisitions » parfois menées en pleine nuit et « sans mandat », « restriction des déplacements des suspects », « harcèlement de proches »: l’ONG fait état de « récits glaçants » qui, selon elle, marquent une « hausse inquiétante du recours à des méthodes répressives contre les suspects dans les affaires de terrorisme ». Ces témoignages constituent un « sinistre rappel du régime » de Zine el Abidine Ben Ali, poursuit Amnesty.
Elle précise avoir étudié « 23 cas de torture et mauvais traitements depuis janvier 2015 », dont un « viol » présumé. Elle relève aussi que « des milliers de personnes ont été arrêtées » tandis qu' »au moins 5.000″ autres « se sont vu interdire de voyager » depuis que l’état d’urgence a été réinstauré.
L’état d’urgence, prolongé le 17 janvier pour un mois, octroie notamment des pouvoirs d’exception aux forces de l’ordre.
Au terme d’une mission ce mois en Tunisie, le rapporteur de l’ONU sur les droits de l’Homme et la lutte antiterroriste, Ben Emmerson, s’est dit « préoccupé » par les conditions de détention. Il a également indiqué avoir recommandé une plus grande « vigilance » vis-à-vis de possibles cas « de torture ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

17 août 2017 Il n'y aura pas de guerre sur la péninsule, assure le président sud-coréen

Le président sud-coréen Moon Jae-In a assuré jeudi qu’il n’y aurait pas de guerre sur la péninsule coréenne en dépit des tensions exacerbées autour des programmes nucléaire et balistique nord-coréens. « Tous les Sud-Coréens ont tra lire plus

Belga

17 août 2017 Emma Stone actrice la mieux payée du monde

La star américaine oscarisée Emma Stone est devenue l’actrice la mieux payée du monde, surpassant Jennifer Lawrence, d’après un classement annuel du magazine Forbes publié mercredi. Elle a remporté l’an passé 26 millions de dollars, toutefois dans le lire plus

Belga

17 août 2017 Des manoeuvres américano-coréennes allégées réduiraient les tensions, selon Moscou

L’allègement des manoeuvres militaires prévues à partir de lundi entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, à défaut d’une annulation, permettrait de réduire les tensions avec la Corée du Nord, a estimé mercredi l’ambassadeur russe lire plus

Belga

17 août 2017 Venezuela: perquisition au domicile de Luisa Ortega, demande d'arrestation de son mari

Des agents du service de renseignement vénézuélien ont perquisitionné mercredi le domicile de l’ex-procureure générale du pays, Luisa Ortega, une chaviste devenue dissidente, après la demande d’arrestation de son mari, le député German F lire plus

Belga

17 août 2017 Meurtres d'experts en RDC: des enquêteurs de l'ONU veulent plus d'investigations

Des enquêteurs de l’ONU, chargés d’élucider les meurtres de deux experts de l’organisation en mars dans la République démocratique du Congo, jugent que des investigations complémentaires sont nécessaires pour identifier formellement les auteurs de ces lire plus

Belga

17 août 2017 Audience en appel annulée pour le journaliste de RFI Ahmed Abba

La première audience du procès en appel du journaliste camerounais Ahmed Abba, condamné à dix ans de prison pour « blanchiment d’actes de terrorisme », qui devait se tenir jeudi à Yaoundé, a été annulée, a rapporté RFI, dont M. Abba lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/