Ecosse: l'UE ne doit pas contribuer au démantèlement des nations, estime Jean-Marc Ayrault

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a réitéré jeudi l’opposition de Paris à ce que l’Ecosse soit partie prenante des négociations post-Brexit avec l’UE, estimant que l’Europe ne devait pas favoriser l’éclatement des nations. « En aucun cas l’Europe ne doit contribuer au démantèlement des nations, il faut respecter les nations, ce sont elles qui décident de leur avenir, de leur destin », a déclaré M. Ayrault sur la chaine de télévision France 2.

« C’est impératif sinon il n’y a plus d’unité européenne », a-t-il insisté.

L’Ecosse, contrairement au Royaume-Uni, a voté en majorité pour rester au sein de l’UE.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon était mercredi à Bruxelles où elle a rencontré notamment le président du Parlement européen Martin Schulz et le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

Elle s’est dite « encouragée » par ses discussions tout en reconnaissant qu’il n’y aurait pas de « voie facile » pour l’Ecosse.

L’Espagne, confrontée à la menace d’une indépendance de la Catalogne, a également exprimé très clairement son opposition à toute négociation séparée avec l’Ecosse.

Partager l'article

30 juin 2016 - 10h45