Donald Trump était "complètement obsédé par moi", affirme l'actrice Kristen Stewart

Donald Trump « était complètement obsédé par moi (…), c’était totalement dingue », a lâché Kristen Stewart, l’actrice de la trilogie Twilight, vendredi, en revenant sur une série de tweets postés en 2012 par celui qui allait devenir le 45e président des Etats-Unis. L’actrice de 26 ans a fait ces déclarations dans le cadre du festival du cinéma indépendant de Sundance, en commentant au magazine Variety les messages écrits à l’époque par Donald Trump. Dans ces cinq tweets sur le réseau social, celui qui était alors le présentateur de l’émission de téléréalité « The Apprentice » lui reprochait vertement son infidélité avec son partenaire de l’époque, Robert Pattinson. « Il était fou de moi il y a quelques années, complètement obsédé par moi il y a quelques années, c’était totalement dingue », a insisté l’actrice, interrogée par Variety.

Entre octobre et novembre 2012, l’homme d’affaires désormais devenu président des Etats-Unis avait posté cinq messages sur le jeune couple doré d’Hollywood, dans lequels il reprochait à Kristen Stewart d’avoir trompé son compagnon. « Robert Pattinson ne devrait pas reprendre Kristen Stewart », avait-il ainsi tweeté le 17 octobre: « Elle l’a trompé comme une chienne et elle va recommencer, il suffit de regarder, il peut trouver mieux ! ».

Le jour suivant, il avait poursuivi en s’affirmant « 100% certain » que Kristen Stewart tromperait à nouveau son partenaire: « Ai-je parfois tort ? », assénait-il. Le 22 octobre, dans deux derniers tweets, Donald Trump implorait l’acteur de « balancer Kristen Stewart »: « Dans quelques années, il me remerciera. Sois intelligent, Robert! »

Le couple d’acteurs était resté ensemble jusqu’en mai 2013, un mois après le dernier tweet de Donald Trump adressé à Kristen Stewart, dans lequel il lui souhaitait « bon anniversaire ». « A cette époque, il était seulement, disons, une star de la télé réalité. Je ne savais pas qui c’était. Ce n’était pas quelque chose de vraiment important », a encore commenté l’actrice vendredi, à Variety. « Mais ensuite, quelqu’un m’a rappelé tout ça, et c’était juste, ‘oh mon Dieu, tu as raison!' ».

Partager l'article

21 janvier 2017 - 11h15