facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Donald Trump a ordonné une "campagne d'annihilation" des djihadistes en Irak et Syrie

L’administration Trump a ordonné une « campagne d’annihilation » des djihadistes en Irak et Syrie, pour limiter au maximum le nombre de combattants étrangers rentrant au pays, a indiqué le secrétaire américain la Défense Jim Mattis. Cette « campagne d’annihilation » signifie notamment que les forces de la coalition désormais « encerclent » les positions de l’EI avant de les attaquer, pour que les djihadistes ne puissent pas fuir et se regrouper ailleurs, a expliqué le ministre de la Défense lors d’une conférence de presse au Pentagone.
« En résumé, notre intention est que les combattants étrangers ne s’échappent pas », ou au moins que le nombre de ceux qui parviennent à fuir « soit très réduit », a déclaré M. Mattis.
« Les combattants étrangers sont une menace stratégique s’ils reviennent à Tunis, à Kuala Lumpur, à Paris, à Detroit ou ailleurs », a-t-il souligné.
Cette décision tactique d’encercler avant d’attaquer est l’une des deux initiatives prises par Donald Trump suite au plan d’accélération de la campagne contre l’EI qui lui a été remis fin février par le Pentagone, a indiqué le secrétaire à la Défense.
Selon M. Mattis, l’autre décision du président Trump a été de déléguer beaucoup plus les décisions aux chefs militaires commandant les opérations, pour raccourcir les délais de décision.
L’administration Obama était accusée de faire du « micro-management » des opérations militaires, exerçant un contrôle sur des décisions opérationnelles que les militaires estimaient être de leur ressort.
La coalition contre l’EI a montré récemment qu’elle n’hésitait pas à tirer sur des djihadistes en fuite.
La semaine dernière, elle a ainsi bombardé des combattants de l’EI qui venaient de remettre la ville et le barrage de Tabqa aux forces soutenues par la coalition menée par les Etats-Unis, les Forces démocratiques syriennes (FDS).
Ces djihadistes avaient obtenu des FDS de pouvoir s’enfuir après avoir remis leurs armes lourdes et démantelé leurs pièges explosifs.
Mais la coalition internationale a bombardé ceux qui n’avaient pas pris la précaution de s’entourer de civils dans leur fuite.
Ils « n’avaient pas noué d’accord avec nous » mais seulement avec les FDS, avait alors justifié un porte-parole de la coalition.
Selon M. Mattis, l’EI a perdu 55% du territoire qu’il détenait en Irak et Syrie, et quatre millions de personnes ont été libérées de son joug.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 Une baisse de l'Isoc uniquement pour les PME dans un premier temps

La réforme tant attendue de l’Isoc, l’impôt des sociétés, devrait faire l’objet d’un accord au sein du gouvernement fédéral dès le mois prochain, dans le cadre d’un accord bien plus large sur le budget, les réformes socio-économiques, la lire plus

Belga

27 juin 2017 Les appareils Samsung, Apple et Microsoft toujours plus difficiles à réparer

Les propriétaires d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable de Samsung, Apple ou Microsoft ne pourront très souvent pas réparer cet appareil. C’est pour ces trois marques qu’il est le plus compliqué de procéder à une réparation ou de lire plus

Belga

27 juin 2017 Conflit israélo-palestinien – Bombardements israéliens sur la bande de Gaza, en réponse à un tir de projectile

L’armée israélienne a bombardé plusieurs positions sur la bande de Gaza en réponse à un tir de projectile visant lundi soir le sud d’Israël. Le projectile a atteint le secteur de Shaar Hanegev sans faire ni victime ni dégât. « En réponse lire plus

Belga

27 juin 2017 Demandes d'asile – Une association dénonce l'absence illégale d'accueil des demandeurs multiples

Les demandeurs d’asile qui introduisent une demande après en avoir vu une précédente refusée n’ont plus droit à l’accueil et à l’accompagnement, alors que cet accueil est prévu par les législations belge comme européenne, dénonce lire plus

Belga

27 juin 2017 Conflit en Syrie – De "potentiels" préparatifs d'attaque chimique selon Washington, qui menace Damas

Les Etats-Unis ont identifié de « potentiels » préparatifs d’attaque à l’arme chimique par le régime de Bachar al-Assad en Syrie et menacent Damas de lui faire payer le « prix fort » si cette attaque avait lieu, a annoncé lundi la Maison Blanche. « Les Etats-Unis ont id lire plus

Belga

27 juin 2017 Brésil: le président Temer formellement accusé de corruption

Le procureur-général du Brésil, Rodrigo Janot, a présenté lundi à la Cour Suprême (STF) une demande de mise en accusation formelle contre le président Michel Temer pour corruption passive, une procédure inédite qui pourrait le forc lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/