Disney renforce la sécurité de ses parcs après l'attentat d'Orlando

Disney a renforcé la sécurité de ses parcs d’attraction après les révélations que le tireur d’Orlando se serait rendu à Walt Disney World dans cette ville de Floride et y aurait envisagé une attaque. Un membre de la direction de Disney ayant requis l’anonymat a indiqué à l’AFP que le tueur d’Orlando, Omar Mateen, s’était rendu au parc Walt Disney World en avril. « Malheureusement, nous vivons dans un monde d’incertitudes et pour l’instant nous devons augmenter les mesures de sécurité à travers nos propriétés », a déclaré dans un communiqué une porte-parole du géant des médias et du divertissement, Jacquee Wahler. Les mesures comprennent des détecteurs à métaux, des chiens ainsi que « des procédés moins visibles qui font appel aux techniques de sécurité dernier cri », ajoute-t-elle.

Le directeur du FBI (police fédérale) James Comey avait indiqué lundi que les enquêteurs essayaient de vérifier si Omar Mateen avait exploré Disneyworld et d’autres lieux comme possibles cibles d’attaques. Le magazine d’informations sur les célébrités People affirme sur son site internet, citant une source policière anonyme, que Mateen avait visité le parc d’Orlando en Floride (sud-est des Etats-Unis) avec sa femme Noor Zahi Salman. Celle-ci aurait déclaré aux autorités que son époux y avait étudié la possibilité d’une attaque. Dimanche, Omar Mateen a ouvert le feu dans le club gay le plus connu d’Orlando, le Pulse, tuant 49 personnes et en blessant 53 autres. C’est le pire attentat aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001.

Disney compte deux parcs d’attraction aux Etats-Unis, celui d’Orlando et celui de Los Angeles (Disneyland). S’y ajoutent Eurodisney près de Paris, un parc à Tokyo, un à Hong Kong et un autre qui s’ouvre ces jours-ci à Shanghai. En décembre, Disney et Universal avaient déjà annoncé un renforcement de la sécurité dans leurs parcs d’attraction à la suite des attentats de San Bernardino et Paris. Disney avait alors dit augmenter le nombre de détecteurs à métaux et d’agents de police dans ses parcs de Floride et Californie et qu’il allait utiliser des chiens détecteurs d’explosifs. En outre, Disney avait mis fin à la vente de jouets en forme de faux pistolets dans ses boutiques et banni le port de costumes pour les plus de 14 ans.

Partager l'article

15 juin 2016 - 14h00