Deux-tiers des tickets de trains contrôlés

Durant le printemps 2016, 66,6% des passagers de trains ont été contrôlés afin de savoir s’ils possédaient un titre de transport valide. Il s’agit d’un résultat inférieur au printemps 2015 lorsque près de 72% des passagers avaient été contrôlés, a-t-on appris dans une réponse du ministre de la Mobilité François Bellot à une question parlementaire de Caroline Cassart-Mailleux. Ce pourcentage de contrôles a été calculé au moyen du principe de « mystery shopping » (client mystère). Ce sont des collaborateurs de la SNCB, spécialisés dans les mesures de qualité, qui ont voyagé incognito en train. La SNCB organise deux fois par an une telle opération de contrôle, chaque fois pendant deux mois.
Selon le ministre Bellot, cette baisse s’explique par l’introduction du nouveau système portatif de vente Itris des accompagnateurs de train. « Ils ont été confrontés à des problèmes de fiabilité de leur appareil Itris dont la mise en place progressive n’était pas complètement terminée au moment de l’enquête », explique-t-il. « Des problèmes d’ordre technique ont nécessité plusieurs fois des redémarrages. Enfin, la manipulation de la carte Mobib lors d’un contrôle prend plus de temps. »

Partager l'article

06 avril 2017 - 05h55