Des nouvelles familles de tigres découvertes en Thaïlande

Des bébés tigres ont été découverts dans un parc naturel dans l’est de la Thaïlande, ce qui constitue un « miracle » pour cette sous-espèce décimée par la déforestation et le braconnage généralisé, d’après les groupes de défense des animaux. La Thaïlande, considérée comme une plaque tournante du trafic d’animaux sauvage en Asie, est l’un des treize pays où vivent encore des tigres à l’état sauvage, mais leur nombre a largement chuté ces dernières années. La dernière fois qu’une famille de tigres indochinois avait été aperçue remonte à 15 ans.

La déforestation, l’avancée des villages et le braconnage expliquent le recul du nombre de tigres en Asie.

« Le rebond extraordinaire des tigres de l’est de la Thaïlande est un miracle », a expliqué John Goodrich, le directeur du programme tigre à Panthera, un groupe de préservation de ces animaux sauvages. D’après l’organisation, la Thaïlande est le seul pays au monde à avoir de nouvelles familles de tigres indochinois. Sur des images prises en pleine jungle tout au long de 2016, on voit une douzaine de tigres, des femelles et leur petits.

Les tigres indochinois, qui sont généralement plus petits que leurs homologues du Bengale et de Sibérie, étaient présents autrefois dans une grande partie de l’Asie. Mais on estime qu’aujourd’hui, il n’en reste qu’en Thaïlande et en Birmanie. Ils seraient environ 200.

Partager l'article

28 mars 2017 - 14h50