Des feux de forêt fusionnent en un brasier géant dans l'Ouest canadien

Dix-neuf feux de forêt ont fusionné en un seul brasier, le plus grand jamais vu en Colombie-Britannique, ont indiqué mardi des responsables de cette province de l’Ouest canadien. Le brasier baptisé « Plateau » couvre 467.000 hectares dans une région sauvage et peu peuplée du centre de la province, à l’ouest de la ville de Quesnel, et est plus de deux fois plus vaste que celui qui avait détruit plus de 200.000 hectares de forêt en 1958.
Il s’étend sur plus de 130 km de front et devrait continuer d’avancer, malgré les efforts de centaines de pompiers pour le circonscrire.
« C’est le plus grand feu dans l’histoire de la province », a dit le porte-parole des services de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique, Kevin Skrepnek, lors d’une conférence de presse.
« Ce feu a le potentiel de croître », a-t-il ajouté, même si les flammes n’ont pas progressé ces dernières 24 heures.
L’état d’urgence est en vigueur depuis le 7 juillet en Colombie-Britannique, qui connaît les pires incendies de son histoire et aussi l’un de ses étés les plus chauds et les plus secs.
La plupart des 46.000 personnes qui avaient dû être évacuées ont pu regagner leur domicile, mais 2.700 étaient toujours affectées.
Cent trente-quatre feux étaient actifs mardi dans la province, mobilisant quelque 3.900 pompiers et 200 avions.
Depuis avril, plus de 1,2 million d’hectares (12.000 km2) de forêt y ont été détruits, un chiffre sans précédent dans les annales de la province, selon M. Skrepnek.
C’est presque deux fois plus que l’incendie de Fort McMurray, qui avait jeté 100.000 personnes sur la route l’an dernier en Alberta et avait été qualifié de plus grande catastrophe naturelle de l’histoire du Canada.

Partager l'article

23 août 2017 - 02h35