Des espaces multicuisines bientôt proposés par Deliveroo pour toucher de nouveaux clients

Le service de livraison de repas à domicile Deliveroo lancera prochainement le service « Deliveroo editions », qui consiste à proposer aux consommateurs les plats de restaurants auxquels ils n’auraient pas accès dans leur zone, grâce à l’installation d’emplacements partagés et pourvus de plusieurs cuisines, a indiqué mercredi à Belga Mathieu de Lophem, le patron belge du groupe britannique. Deliveroo, présent sur le territoire belge depuis septembre 2015, livre en effet matin, midi, soir, et 7 jours sur 7, les plats des restaurants partenaires aux clients uniquement situés dans un rayon de 2,5 kilomètres.
Le nouveau concept, qui a déjà livré des résultats concluants à Londres et aux Pays-Bas, devrait également voir prochainement le jour à Dubaï et à Singapour, ainsi qu’à Hong Kong et en France en fin d’année. En Belgique, les plates-formes seront implantées au quatrième trimestre 2017.
Actif dans quatre zones en Belgique (Bruxelles, Anvers, Gand et Liège), Deliveroo « est persuadé de la nécessité d’un tel service en Belgique mais examine encore, en fonction de la demande, où seront installés les nouveaux espaces de cuisines », souligne Mathieu de Lophem. « Une commune comme Uccle manque par exemple d’une offre en termes de hamburgers. »
Chaque plate-forme pourra accueillir 6 à 8 restaurants différents. Plus active, la zone de Bruxelles devrait compter 3 ou 4 emplacements. Les restaurateurs intéressés par le principe n’auront qu’à amener leur équipe de cuisiniers et leur nourriture pour investir, à long terme et gratuitement, les espaces multicuisines; une manière de « faire livrer leurs plats dans l’ensemble des villes où ce service sera implanté, sans avoir à y ouvrir de nouveaux restaurants ».
Deliveroo, qui se refuse à communiquer son chiffre d’affaires, compte près de 2.500 cyclistes actifs sur le territoire belge et quelque 850 restaurants partenaires, pour environ 100.000 clients. Ce nombre ne cesse de croître, principalement depuis la disparition de la société belge « Take Eat Easy » en juillet dernier, concède le CEO de l’enseigne au kangourou en Belgique.

Partager l'article

05 avril 2017 - 20h05