facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Des entreprises japonaises à l'assaut des odeurs corporelles au bureau baptisées "harcèlement olfactif"

Un collègue sent mauvais? Une société japonaise propose des séances de formation pour aborder le problème. Après un long été étouffant et humide, certaines entreprises du Japon, pays connu pour son souci constant de la propreté, déclarent la guerre à ce qu’elle appellent « le harcèlement olfactif ». Dire à un collègue qu’il ne sent pas bon est une affaire des plus embarrassantes. Une société de produits d’hygiène personnelle enseigne les bonnes méthodes pour le « traitement des odeurs ».

Les médias japonais se sont saisi de cette nouveauté en rapportant que 40 employés du géant de la téléphonie mobile SoftBank avaient participé récemment à une session pour comprendre l’origine des odeurs corporelles et y remédier. Le harcèlement olfactif rejoint ainsi une longue liste « d’agressions » de la vie de bureau qui vont au Japon du « harcèlement alcoolique » (forcer un collègue à boire) au harcèlement du karaoké par lequel on l’oblige à chanter contre son gré. Les coupables désignés du harcèlement par les odeurs, vont du « salaryman » transpirant et fumeur invétéré, à la collègue trop parfumée (une rareté dans l’archipel où il est mal vu d’imposer une odeur quelle qu’elle soit).

La société à l’origine de ce programme de formation affirme que son initiative peut conduire les « délinquants » à changer leurs habitudes en douceur et créer dans le même temps un bureau plus tolérant. « Une meilleure connaissance des mécanismes intervenant dans ces odeurs devraient conduire à une plus grande tolérance », dit avec enthousiasme Miyuu Sato, de la société Mandom, selon laquelle 90% des hommes japonais émettent une odeur détectable par ceux qui les entourent. « Les odeurs corporelles ne sont pas forcément une mauvaise chose et elles ne gênent pas toujours. Elles sont l’identité unique de chacun », dit Mme Sato.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 mai 2017 Festival de Cannes 2017 – La Mouscronnoise Fantine Harduin foule le tapis rouge pour "Happy End" de Michael Haneke

L’équipe du film « Happy End » de Michael Haneke a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes lundi soir dans le cadre de la projection officielle du film, retenu en compétition. Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant ainsi que la Belge Fantine Harduin ont monté les march lire plus

Belga

22 mai 2017 Le gouvernement flamand retire sa carte forestière et cherche une alternative

Le gouvernement flamand a décidé lundi soir le retrait de la « carte forestière », un projet controversé de protection de quelque 12.000 hectares de bois en Flandre. L’enquête publique lancée par le gouvernement prend également fin. La ministre de l’Envi lire plus

Belga

22 mai 2017 Jupiler Pro League – Olivier Deschacht et Andy Najar prolongent à Anderlecht

Olivier Deschacht, pour une saison, et Andy Najar, jusqu’en 2020, ont prolongé leur contrat à Anderlecht, a annoncé le club bruxellois, champion de Belgique, lundi soir. Olivier Deschacht, 36 ans, évolue au Sporting d’Anderlecht depuis 2001. Andy Najar, 24 ans, éta lire plus

Belga

22 mai 2017 Le trafic ferroviaire reprend normalement à Asse

La circulation ferroviaire entre Asse et Jette a totalement repris lundi soir, indique la SNCB. Un accident de personne à hauteur d’un passage à niveau avait entraîné l’arrêt du trafic vers 17h30. La personne est décédée. Le train concerné lire plus

Belga

22 mai 2017 Footballeur pro de l'année – Youri Tielemans (Anderlecht), 20 ans, élu Footballeur pro de l'année

A 20 ans, Youri Tielemans a été élu Footballeur pro de l’année lors du traditionnel gala du Footballeur pro de l’année, lundi soir à Gand. Le stratège du Sporting d’Anderlecht avait déjà été récompensé du Soul lire plus

Belga

22 mai 2017 Publifin – La Ville de Verviers ne se portera pas partie civile contre Publifin

Muriel Targnion, bourgmestre de Verviers, récemment choisie pour siéger au sein du nouveau conseil d’administration de Publifin, a annoncé lundi soir lors du conseil communal que la Ville de Verviers ne se porterait pas partie civile concernant l’affaire Publifin, réponda lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/