"D'Ardennen", premier long métrage du Belge Robin Pront, primé au festival Polar

Le thriller belgo-néerlandais « D’Ardennen » (« Les Ardennes »), premier long métrage du Belge Robin Pront, a reçu dimanche le Prix du Meilleur film long métrage international au 21e festival « Polar » de Cognac (Charente), qui honore le genre policier sous toutes ses formes. D’Ardennen (2015), adapté d’une pièce de théâtre de Joeren Perceval (qui joue l’un des rôles principaux), retrace les angoissantes retrouvailles, au goût de vengeance, de deux frères complices d’un braquage raté qui envoya l’un d’eux en prison. Détention pendant laquelle le petite amie du taulard devient la compagne de l’autre.

Le « Polar » du meilleur film long métrage francophone est revenu à « Les Premiers les derniers » (2016), le road-movie décalé de Bouli Lanners sur la traque de deux « chasseurs de primes » fatigués, (Albert Dupontel et Bouli Lanners) en quête d’un smartphone volé aux données compromettantes.

Le Festival 2016 a par ailleurs récompensé de son Grand Prix 2016 le long métrage « Cruel » (2014) du Toulousain Éric Cherrière, qui retrace la dérive psychologique d’un tueur en série. « Premier jour », de Yohann Charrin a reçu le prix du Meilleur court métrage francophone.

En télévision, la série britannique « Les enquêtes de Vera », créée en 2011, a reçu le Prix de la meilleure série internationale de télévision, alors que « Section de Recherches », de Vincent Giovanni, se voyait primée dans la catégorie meilleure série francophone de télévision. « Borderline », d’Olivier Marchal a reçu le Prix du meilleur film unitaire de télévision (téléfilm).

Le festival Polar célèbre le genre policier sous toutes ses formes: romans, films, téléfilms, pièces de théâtre, bande dessinée. Son jury était présidé cette année par l’ex-directeur de la Police judiciaire de Paris, Claude Cancès.

Partager l'article

17 octobre 2016 - 07h35