Crise au Venezuela – Deux grenades larguées au-dessus de la Cour suprême, Maduro parle de terrorisme

Deux grenades ont été larguées depuis un hélicoptère de la police sur le bâtiment de la Cour suprême du Venezuela, à Caracas, dans ce que le président contesté Nicolas Maduro a qualifié d’acte « terroriste » et de « tentative de coup » d’Etat. Le président vénézuelien socialiste, au cœur d’une gronde populaire qui dure depuis le premier avril dernier, indique qu’une des grenades n’a pas explosé. Il s’exprimait lors d’une cérémonie de remise de prix à des journalistes, au palais Miraflors, sa résidence officielle.

Un plan de défense aérienne de l’armée a été déployé pour pourchasser l’hélicoptère, qui a également survolé le Ministère de l’Intérieur, a-t-il ajouté.
Les responsables de cette « attaque terroriste envers nos institutions » seront attrapés rapidement, a-t-il promis, demandant à l’opposition de condamner l’évènement, qui n’a pas fait de blessé.
Selon le président, un pilote a détourné l’hélicoptère. Toujours selon lui, l’homme est lié à l’ancien ministre de l’Intérieur Miguel Rodriguez Torres, accusé par Maduro de faire partie d’un complot soutenu par la CIA, dans le but de le renverser.
« Comment appelez-vous le vol d’un hélicoptère d’une institution de l’Etat vénézuelien, qui lance ensuite des grenades? », a fulminé Maduro. « Est-ce que c’est de la politique? C’est du terrorisme ».

Partager l'article

28 juin 2017 - 04h30