facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

CETA, Caterpillar: Magnette s'entretient avec Hollande à Paris

Quelques heures après un second refus de la Wallonie au traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA), le ministre-président wallon Paul Magnette s’est entretenu avec le président français François Hollande à l’Elysée à Paris, à l’occasion d’une rencontre initialement prévue pour évoquer le dossier Caterpillar. C’est le CETA qui a toutefois été le sujet majeur de cette rencontre. « Il faut trouver des pays qui comprennent notre position et sont capables de nous soutenir », a indiqué à Belga M. Magnette, au sortir de cette rencontre. Le président français a-t-il été réceptif à ses arguments ? « J’ai eu le sentiment qu’il me comprenait, mais c’est compliqué, les pressions sont très fortes », a commenté le chef du gouvernement wallon, bien conscient que la France figure parmi les pays qui soutiennent le CETA.

Les contacts vont bon train sur une éventuelle marge de négociation qui pourrait faire évoluer le CETA avant sa signature officielle prévue le 27 octobre. Plus tôt dans la journée, M. Magnette avait confirmé que le refus wallon du CETA – en son état actuel – empêcherait la Belgique de donner son feu vert mardi prochain, lors d’un conseil des ministres de l’UE à Luxembourg.

Vendredi soir à Paris, le dirigeant wallon devait encore rencontrer des représentants du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

A ses yeux, la Wallonie (et la Fédération Wallonie-Bruxelles qui refuse aussi le CETA) n’est pas si isolée que d’aucuns tentent de le faire croire. « Au moins trois à quatre pays partagent notre position, au moins sur certains éléments », estime-t-il, refusant d’en dire plus par souci stratégique. « Non, nous ne sommes pas isolés ».

L’entretien à l’Elysée était initialement prévu dans le cadre de l’annonce de la fermeture de Caterpillar Gosselies, le géant américain du génie civil délocalisant une partie de cette production en France. « Il s’agit de se montrer unis face à Caterpillar, afin de ne pas jouer l’un contre l’autre », dit Paul Magnette. Les deux dirigeants socialistes ont notamment évoqué l’avenir de la politique industrielle en Europe et une révision de la directive Renault allant dans le sens d’une plus grande protection des travailleurs.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Belfius impose la loi du silence à ses clients

Belfius a envoyé un courrier comminatoire à certains de ses clients dont le taux d’intérêt du crédit immobilier est passé en négatif, rapporte Het Laatste Nieuws samedi. Il s’agit des clients disposant d’un contrat à intérêt variabl lire plus

Belga

19 août 2017 Le Fédéral planche sur la vente d'une 2e tranche de BNP

Le gouvernement Michel envisage la vente d’une tranche supplémentaire des actions qu’il détient dans la banque française BNP Paribas, rapportent samedi Le Soir et De Tijd. Le gouvernement a en effet récemment donné son feu vert à la Société f lire plus

Belga

19 août 2017 Les agressions envers des agents de la SNCB repartent à la hausse

Pour la première fois depuis 2010, le nombre d’agression envers le personnel de la SNCB repart à la hausse, avec 238 agressions et durant le premier trimestre 2017, donnant lieu à 592 jours d’incapacité de travail, rapportent les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad samedi. lire plus

Belga

19 août 2017 Magnette: "J'ai sous-estimé le sens de l'irresponsabilité politique de B. Lutgen"

« J’ai sous-estimé le sens de l’irresponsabilité politique de Benoît Lutgen (cdH) », affirme samedi l’ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS), dans un entretien accordé à L’Echo. « J’ai été surpris. Et ai sous-estimé le sens de l lire plus

Belga

19 août 2017 Un autre proche d'un leader du cartel Sinaloa arrêté aux Etats-Unis

Alvaro Lopez-Nunez, frère d’un haut responsable du cartel de drogue Sinaloa, Damaso Lopez-Nunez, a été arrêté aux Etats-Unis dans la ville de Nogales, à la frontière avec le Mexique, selon un communiqué du département américain de lire plus

Belga

19 août 2017 La ferme d'Hougoumont à l'heure écossaise ces 19 et 20 août

La ferme d’Hougoumont, à Braine-l’Alleud, accueille ce week-end la deuxième édition des Scottish Days. Cette ferme qui constitue un haut lieu de la bataille de Waterloo servait déjà de cadre aux Scottish Days 2016, attirant 6.000 personnes pour cette premièr lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/