Brexit: La Belgique adoptera une "attitude constructive" lors des négociations

La Belgique adoptera une « attitude constructive » lors des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, affirme mercredi le Premier ministre Charles Michel dans un communiqué. « En collaboration avec les 26 autres Etats membres, notre pays est disposé à entamer sans tarder les négociations relatives aux modalités de ce retrait. L’objectif est que ce retrait se déroule de la façon la plus ordonnée », précise-t-il. « Nous sommes convaincus que cet accord doit servir tant l’intérêt de l’Union européenne que celui du Royaume-Uni. Les engagements du passé doivent être honorés. Des mesures transitoires doivent assurer le bon déroulement du processus moyennant une définition claire et un encadrement juridique adéquat », commente le chef du gouvernement fédéral.

Il ajoute qu’il est « essentiel que les droits des citoyens européens soient préservés au Royaume-Uni dans le respect du principe de réciprocité ».

M. Michel rappelle par ailleurs que la Belgique est l’un des États membres de l’UE qui entretient des relations économiques parmi les plus importantes avec le Royaume-Uni. « L’objectif sera de trouver des arrangements qui permettent de préserver au mieux nos intérêts économiques à court et long terme. »

Le Premier ministre plaide en faveur d’un accord de libre-échange poussé avec le Royaume-Uni: « Un tel accord doit respecter l’intégrité du marché intérieur qui repose sur ses quatre libertés. Au sommet des priorités figure la garantie des conditions de concurrence loyale et équitable tout comme l’élaboration d’un encadrement juridique efficace. Cet accord doit représenter la synthèse d’un bon équilibre entre droits et devoirs. »

« La Belgique continue de viser le lien le plus étroit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne et ce dans tous les domaines », conclut-il.

Partager l'article

29 mars 2017 - 17h20