Brexit : Ban espère que GB et UE resteront des partenaires essentiels de l'ONU

Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon espérait le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, mais a souligné qu’il fallait « respecter » le choix du Brexit, et exprimé le souhait que tous deux restent des partenaires essentiels de l’ONU, dans une interview publiée par le Journal du dimanche. « Les Britanniques ont fait leur choix et nous devons le respecter » a déclaré M. Ban, exprimant l’espoir que la mise en oeuvre de l’article 50 du Traité de Lisbonne prévoyant la sortie d’un pays membre de l’UE se « négociera de la façon la plus pragmatique ».
« Le Royaume-Uni et l’Union européenne sont des partenaires essentiels et puissants des Nations unies et beaucoup de travail nous attend », a-t-il poursuivi. « Le message que j’adresse à tous est très clair : lorsqu’on marche ensemble, on est plus forts ».
« Il importe que les autorités (britanniques) démontrent une réelle volonté de réduire des inégalités sociales de plus en plus aiguës et luttent contre les injustices et les impunités », a ajouté le Secrétaire général de l’ONU. « Le Royaume-Uni, une nation riche et prospère, est aujourd’hui divisé. Il appartient de réduire ses fractures par davantage de cohésion et de dialogue inclusif ».
Évoquant la crise de migrants, M. Ban a annoncé : « à la veille de l’assemblée générale des Nations unies, le 19 septembre, j’inviterai les chefs d’État du monde entier à un sommet exceptionnel sur les réfugiés et les crises migratoires. L’objectif est de mettre en commun toutes nos ressources pour mieux prendre en charge au niveau international ce phénomène. »
« Nous avons appris des erreurs des années 1990, avec les Balkans et le Rwanda, et nous continuons malheureusement d’en apprendre d’autres avec la Syrie », a-t-il conclu.

Partager l'article

26 juin 2016 - 01h10