Barack Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

Barack Obama a inauguré samedi le musée de l’histoire afro-américaine à Washington, symbole de la place centrale des Noirs aux Etats-Unis, dans l’espoir qu’il servira de trait d’union dans un contexte racial tendu. Des milliers de personnes, en écrasante majorité des Noirs, ont convergé des quatre coins de l’Amérique pour assister à l’ouverture du musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine (NMAAHC), situé sur le National Mall, cette immense coulée verte à deux pas de la Maison Blanche.
Une série de concerts au ton engagé, dénonçant le racisme et les brutalités policières, a accompagné l’inauguration.
« Le musée de l’histoire afro-américaine n’est pas séparé de l’histoire plus large de l’histoire américaine, ce n’est pas le côté caché de l’histoire américaine, c’est central à l’histoire américaine », a assuré le premier président noir des Etats-Unis, sous l’ovation du public et les applaudissement d’un parterre de responsables politiques.
« Nous ne sommes pas un fardeau ou une tache pour l’Amérique (…) Nous somme l’Amérique », a-t-il lancé, sur l’esplanade du musée, un imposant bloc ultra-moderne et paré de bronze.
Le NMAAHC, un projet centenaire enfin finalisé, rassemble des milliers d’objets racontant l’histoire des Noirs, de l’esclavage à l’accès aux droits civiques en passant par la ségrégation, ainsi que leurs contributions dans la culture, le sport et la société.

Partager l'article

25 septembre 2016 - 07h15