Attentats à Bruxelles – Les déclarations d'un imam de la Grande Mosquée ne satisfont pas la commission d'enquête

La commission d’enquête parlementaire sur les attentats terroristes a écrit aux responsables de la Grande Mosquée de Bruxelles pour réclamer la communication d’un certain nombre de documents, comme annoncé. Il ressortait d’une séance de travail à huis-clos mercredi matin que les commissaires n’étaient pas satisfaits des réponses qu’ils ont reçues lundi à leurs questions. La commission a entendu lundi l’imam adjoint de la Mosquée du Cinquantenaire, Galaye N’Diaye, dans le cadre de ses travaux sur le radicalisme. Le dignitaire religieux ne s’est guère avancé sur les questions de financement du Centre Islamique et Culturel de Belgique (CICB), précisant qu’il n’était pas compétent dans ce domaine. Ses réponses à propos du courant de l’islam enseigné à la mosquée ou son affirmation selon laquelle aucun djihadiste parti en Syrie n’était passé par la mosquée ont également laissé les commissaires perplexes car elles semblent contredites par des témoins entendus par la commission.
La commission d’enquête attend une réponse claire du Centre à ses différentes questions. « Si le CICB refuse de déléguer quelqu’un qui peut répondre de manière satisfaisante, le président Patrick Dewael n’hésitera pas à citer à comparaître des responsables du centre ou à saisir des documents, comme la loi l’y autorise », a-t-on souligné mercredi.

Partager l'article

15 février 2017 - 13h40