Attentat à Nice – La communauté internationale condamne l'attentat

Le Vatican a suivi « avec une énorme préoccupation » le déroulement des événements à Nice et a condamné « de la manière la plus absolue » les attentats qui ont fait au moins 84 morts dans cette ville du sud de la France. Plus tôt dans la matinée, la chancelière Angela Merkel, le président américain Barack Obama ou encore le Premier ministre Charles Michel ont déploré les nombreuses victimes. « Nous exprimons de la part du Pape François notre participation et notre solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier » en « un jour qui devait être un grand jour de fête », a déclaré le porte-parole du Vatican, père Federico Lombardi dans un communiqué écrit en français. Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a également présenté ses condoléances au peuple français après « l’exécrable attentat ». « Mes condoléances pour les victimes et à tout le peuple français », a-t-il déclaré dans un message diffusé sur son compte Twitter.

« L’Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme », a souligné la chancelière allemande Angela Merkel à Oulan-Bator, en marge du 11e sommet Europe-Asie (Asem). « Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français », a-t-elle ajouté, évoquant sa « stupeur » après cette attaque.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, également présent à Oulan Bator, a lui mis l’accent sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans son allocution au Sommet Asie-Europe. Il a mis en avant la nécessité pour l’Europe et l’Asie de s’unir pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent. « Le rythme des attaques terroristes récentes en Asie, en Europe et ailleurs semble s’accélérer et le nombre de victimes augmente », a constaté le ministre, plaidant pour que la lutte consiste également à « gagner la paix » via la diplomatie et des solutions politiques aux conflits. Le Premier ministre Charles Michel a exprimé sa tristesse et son émotion sur son compte Twitter à la suite de l’attaque. « Toutes mes pensées pour les victimes de cet acte odieux », a écrit le chef du gouvernement, exprimant sa solidarité envers « nos amis français ».

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont également exprimé « leur profonde sympathie et leurs condoléances » aux familles des victimes et au gouvernement français.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s’est dit « très touché et affligé » vendredi par l’attaque terroriste. Il a souhaité « exprimer (sa) plus grande solidarité envers les victimes, leurs familles et tous les Français et les Françaises aujourd’hui dans le deuil suite à cet acte de terreur si lâche ». « La France peut compter sur la Commission européenne pour continuer à l’épauler ainsi que les autres États de l’Union européenne à lutter contre le terrorisme à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union européenne », a poursuivi M. Juncker dans une déclaration.

Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi soir, lorsqu’un camion a foncé sur la foule qui assistait à un feu d’artifice à Nice (sud-est) et des dizaines d’autres ont été blessées, dont 18 se trouvaient vendredi matin, toujours « entre la vie et la mort ».

Partager l'article

15 juillet 2016 - 09h20