Assemblée générale de l'ONU – "Nous devons tous faire mieux", dit Obama à la tribune de l'ONU

« Nous devons tous faire mieux, en tant que dirigeants », a exhorté mardi matin le président des Etats-Unis Barack Obama à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, au terme d’un plaidoyer pour plus de démocratie et de libertés individuelles. Arrivé en retard, au point que le président tchadien a pris la parole avant lui, Barack Obama a prononcé son dernier discours à la tribune de l’ONU en tant que président des Etats-Unis.
Il en a profité pour rappeler quelques succès engrangés durant ses huit années de mandats, de la reprise des relations diplomatiques avec Cuba à l’accord sur le nucléaire conclu avec l’Iran, en passant par l’élection démocratique d’un président en Birmanie.
Mais il reste des défis à affronter, a souligné le président américain. « Nous sommes confrontés à un choix: soit aller vers un meilleur modèle de coopération et d’intégration, soit se retirer dans un monde profondément divisé », a constaté M. Obama.
Un des défis majeurs des prochaines années sera de faire en sorte que le capitalisme soit encadré de règles pour protéger les travailleurs. « Ceux qui ont le pouvoir l’ont utilisé pour miner la position des travailleurs », a-t-il souligné.
Le Premier ministre Charles Michel a salué devant la presse belge le discours du président américain. « En tant que libéral, je pense qu’il faut une économie ouverte, mais encadrée de règles pour éviter les abus », a-t-il indiqué.

Partager l'article

20 septembre 2016 - 19h15