Après les 12 coups de midi, Big Ben plongera dans le silence

A midi, lundi, Big Ben sonnera douze coups avant de se taire pour rénovation, des travaux censés durer quatre ans mais qui pourraient être abrégés face au mécontentement de nombreux responsables politiques. Le public a été invité à venir écouter en nombre Big Ben donner une dernière fois de la voix, au palais de Westminster, siège du Parlement britannique, avant une cure de jouvence de 29 millions de livres (31,7 millions d’euros) qui concernera la tour et l’horloge qu’elle abrite. Cette tour victorienne de 96 mètres, un des monuments les plus photographiés du Royaume-Uni, est souvent dénommée Big Ben alors que le surnom ne désigne en fait que son imposante cloche de 13,7 tonnes. Celle-ci sera déconnectée et ne sonnera plus les heures comme elle l’avait fait depuis 158 ans presque sans discontinuer, accompagnée d’un carillon de quatre cloches plus petites pour les quarts d’heure.
A l’inverse, l’horloge continuera de fonctionner grâce à un mécanisme électrique de substitution, et au moins un de ses quatre cadrans restera toujours visible au public.
Plusieurs élus, jusqu’au sommet du gouvernement britannique, se sont indignés à la perspective de ne plus entendre résonner, jusqu’en 2021, les lourds bongs qui ouvrent en direct plusieurs émissions de la BBC. Même la Première ministre Theresa May est intervenue. « Il n’est pas raisonnable que Big Ben soit réduite au silence pendant quatre ans », avait-elle déclaré en faisant sa rentrée politique mercredi. Elle a exigé des responsables de la Chambre des Communes qu’ils reprennent d’urgence le calendrier des travaux.
Le Parlement a annoncé dans un communiqué qu’il pourrait faire marche arrière, alors qu’il avait validé la rénovation en 2015. Plusieurs élus ont fait valoir que la durée des travaux n’avait pas été précisée. « A la lumière des inquiétudes exprimées par un certain nombre de députés, la commission de la Chambre des Communes va réévaluer la durée pendant laquelle les cloches resteront silencieuses » à la reprise parlementaire en septembre, selon le Parlement.

Partager l'article

21 août 2017 - 06h15