Action du non-marchand: Mme De Block "pas responsable" de la réorganisation des hôpitaux

Le cabinet de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), a affirmé ne pas être responsable de la réorganisation en cours dans plusieurs services hospitaliers à Tubize, Nivelles et Lobbes, lors d’une réunion avec les responsables syndicaux jeudi midi. Les syndicats doivent relancer la concertation avec la direction du centre hospitalier de Jolimont, ont-ils indiqué à l’issue de la réunion. La direction du centre hospitalier de Jolimont – qui regroupe les hôpitaux de Tubize, Nivelles, Lobbes et Tivoli – a annoncé début décembre vouloir réorganiser plusieurs services. Les maternités de Lobbes et de Nivelles sont visées; les accouchements seront redirigés vers l’hôpital de Jolimont. Le Smur de Tubize est également menacé de fermeture.

Selon la direction, ces décisions anticipent des changements prévus par la ministre De Block dans les normes hospitalières, notamment une hausse du nombre d’accouchements nécessaires pour maintenir une maternité.

Selon le cabinet de la ministre, cependant, aucune décision n’a encore été prise à ce sujet. Il n’y aurait pas de raison pour le groupe Jolimont d’anticiper de nouvelles lois, comme l’ont appris les syndicats jeudi midi.

“Le chef de cabinet de la ministre a annoncé qu’il prendrait contact avec la direction (de l’hôpital) pour leur expliquer. Il doit également leur demander de jouer le jeu de la concertation sociale”, a indiqué Claudia Reckinger, secrétaire permanente Setca pour le Brabant wallon, présente à la réunion.

“Ils ne s’estiment pas responsables. Mais le gouvernement fédéral annonce quand même des économies de 900 millions d’euros dans les soins de santé…”, estime-t-elle.

Les délégués syndicaux doivent désormais prendre contact avec la direction de Jolimont pour prévoir un nouveau conseil d’entreprise extraordinaire.

Partager l'article

22 décembre 2016 - 14h00